Mercredi 20 Février, 2019

Plezi Kanaval, plus qu'un outil, une archive pour le carnaval haïtien

Il existe depuis 2012, un site web qui permet de vivre le carnaval haïtien en ligne. Créé par Carel Pedre, Plezi Kanaval est devenue cette plateforme numérique incontournable où les haïtiens vivants à l’étranger ainsi que les internautes du monde entier peuvent découvrir les produits de cette période importante qu'est le Carnaval.

« Laisser notre carnaval uniquement au profit des haïtiens qui habitent les 27 750 km2 serait trop restrictive », croit Carel Pedre. « Exporter le carnaval haïtien de par le monde grâce à la technologie, est la mission du site www.plezikanaval.com », explique-t-il à Loop Haiti. Le patron de Chokarella et animateur du concours Digicel Stars, juge nécessaire que la technologie soit mise au service de la culture haïtienne en quoi il voit d’ailleurs une source de développement économique. Il a même mis au point une application mobile pour le compte de Plezi kanaval.

L'homme de 39 ans met son savoir-faire et son réseau au service des artistes haïtiens. Quelle que soit la tendance (rap, konpa, raga, reggae, rasin, rabòday etc). Pour Pedre, c’est une manière de projeter une autre image d’Haïti à l’extérieur mais aussi de permettre à la culture haïtienne de repousser les frontières linguistique et culturelles.  Et la preuve, aujourd’hui, explique-t-il, « même des étrangers qui ne sont pas créolophones consultent les meringues sur le site de plezi kanaval et les téléchargent ».

Vers la construction d’une archive audio-visuelle

Consulter des archives audio-visuelles en Haïti peut être une chose difficile. On se souvient des déclarations du directeur de l’Institut audiovisuel d’Haïti, Eddy Jazil, affirmant que l’institution qu’il dirige depuis 2014 « trouve son fondement dans la nécessité d’un devoir de mémoire d’une part et, d’autre part, d'une obligation de sauvegarder le patrimoine audiovisuel local ». Un devoir pour lequel l’Etat haïtien n’a pas de trop grand penchant. Selon Pedre, de 2012 à 2018 presque toutes les meringues qui ont vu le jour sont stockées sur le site de Plezi Kanaval. En plus des versions audios, des vidéos et photos sont disponibles. Il dit avoir en perspective d’ajouter le maximum d’anciennes meringues possible quoique leur qualité sonore reste une vraie difficulté à surmonter.

Un projet ambitieux

Son ambition avec cette plateforme numérique c’est de non seulement : promouvoir la culture haïtienne via la technologie numérique qui offre à tous la possibilité de découvrir les différentes meringues des groupes, des ‘’Djaz’’, et chanteurs haïtiens ; mais aussi de commercialiser les meringues carnavalesques avec les internautes qui les téléchargent.

« Cela nécessite toute une mise en place et des régularités pour permettre aux artistes de jouir le fruit de leurs récoltes avance-t-il, il faudra d’abord mettre en marche la machine du droit d’auteur et celle de la propriété intellectuelle de façon à ce que les internautes qui téléchargent les meringues soient facturés, et à partir des fonds recueillis, un pourcentage sous forme de revenue sera rendu aux artistes et auteurs des tubes et l’autre partie au staff de plezikanaval ».

« Mais, puisque les droits d’auteurs sont presqu’une utopie en Haïti, le projet de commercialiser les meringues est très loin d’être réalisé comme souhaité », a-t-il ajouté.

Plezi Kanaval Awards, une marque d’honneur et mérite

L’homme qui s’est fait connaitre au monde entier grâce au « Shorty Awards» reçu aux Etats-Unis pour ces tweets - les premiers - sur le tremblement de terre du 12 Janvier 2010, a aussi mis au point les "Plezi Kanaval Awards", une marque d’honneur et mérite. Pour lui, c’est une forme de mécénat pour la culture haïtienne. Le port-de-paisien d’origine déclare qu’« il était impératif de récompenser les artistes haïtiens ». Pour les récompenser de leurs efforts et performances durant cette période (notamment les trois jours gras) il crée ce prix en 2014. Il sert à  récompenser, encourager les meilleures meringues de chaque catégorie.

« Plezi Kanaval Awards est le premier à récompenser les efforts consentis par les artistes haïtiens pour le carnaval », se réjouit Carel Pedre. Une activité qui en 2015 avec une cérémonie à l’hôtel Caribé, a eu une forte résonance médiatique avec la présence de la majorité des artistes haïtiens en particulier, l’ancien président Michel Martelly (chef d’Etat de l’époque) qu’est une icône du carnaval.

Quoique le processus de remise de prix soit pour l’instant discontinu, Carel dit espérer qu’aux fils des ans, Plezi kanaval deviendra une référence historique et le répertoire le plus riche en matière de carnaval en Haïti.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :