Mercredi 1 Avril, 2020

Plan de retour-Chili : « Une honte pour le gouvernement chilien »

Photo: El Mostrador Chile

Photo: El Mostrador Chile

À la suite du premier vol de retour des migrants haïtiens, Benito Baranda, directeur de l’organisation America Solidaria, évoque « un plan de la honte nationale ». En effet, il tire à boulets rouges sur les autorités chiliennes dans un article publié le 9 novembre 2018 dans les colonnes d’El Mostrador.

Août 2018, le gouvernement chilien a annoncé la mise sur pied du plan de retour « volontaire » pour les migrants haïtiens. Début novembre, 175 Haïtiens ont déjà rejoint leur pays dans le cadre de ce plan. Dans la foulée, les critiques à l’endroit de ce programme en question fusent de toutes parts. Certaines organisations humanitaires, des professeurs d’université, entre autres, voient dans cet acte « une déportation masquée ».

Pour Baranda, il s’agit d’une ironie par le fait que le pays dont le PIB par habitant est le plus élevé d’Amérique latine « se débarrasse » des personnes et des familles du pays dont le PIB par habitant est le plus faible de la région.

« Un plan d’inclusion sociale, culturelle et économique permettant une vie décente à ces Haïtiens sur notre territoire n’aurait-il pas été plus humanitaire ? », se questionne-t-il.

« L’hostilité, le mépris et très peu de bienvenue […] » sont parmi les obstacles rencontrés par les migrants haïtiens qui ont laissé leur pays dans l’espoir de trouver de meilleures conditions de vie. De l'avis de Benito Baranda, ces migrants n’avaient d’autres choix que de s’adhérer au plan de retour, vu les nombreuses adversités auxquelles ils ont été exposés au Chili.

« Le Chili est aussi une nation historiquement classe et xénophobe dans laquelle nous traitons les gens de manière inégale en fonction de leur origine sociale et ethnique, comme le rapportent plusieurs enquêtes », martèle le psychologue.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :