Samedi 20 Octobre, 2018

Plaidoyer pour des sensibilisations sur les catastrophes en créole

« Utilisation de la langue créole comme outil de formation, de communication et de sensibilisation du public dans le domaine de la gestion des risques et des désastres ».C’est autour de ce thème que s’est tenu un atelier de travail sur l’utilisation du créole, mardi 9 octobre 2018, dans la commune de Pétion-Ville. Cette initiative conjointe de l’Académie du Créole Haïtien et de la direction de la protection civile bénéficie du support financier de l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO).

Le président de l’AKA pasteur Jean Pauris Jean-Baptiste dit être conscient que le pays notamment aura à faire face aux catastrophes naturelles. Selon lui, la meilleure stratégie est  d’adopter de comportements adéquats  face à ces phénomènes afin de limiter les dégâts. C’est ce qui explique, selon Monsieur Jean-Baptiste le choix de l’AKA de mettre en relief le rôle de la communication dans la gestion des catastrophes naturelles et leur prévention.

L’académicien dit relever certaines déficiences dans les programmes des institutions étatiques et de certains médias visant à assurer une communication avec la population particulièrement en période de catastrophes naturelles. En ce sens, il attire l’attention des dirigeants sur la nécessité de privilégier le créole dans les messages de sensibilisation qui concernent les catastrophes, puisque selon lui, le créole est la langue la plus parlée et comprise en Haïti.

« Les risques de dégâts augmentent de 50% lorsque les communications liées à la sensibilisation de la population se font dans une langue qui n’est pas comprise par tous », estime le professeur Jean Pauris Jean-Baptiste.

L’un des intervenants à cet atelier de réflexion, le directeur général du bureau des mines et de l’énergie, Claude Prépty a insisté, lui aussi, sur la nécessité que les séances de sensibilisation effectuées dans les salles de classe se déroulent en créole.

Les responsables de l’Académie Créole Haïtien informent qu’un module de formation en créole se prépare actuellement au profit des professeurs et directeurs d’écoles sur la gestion des risques et désastres. Pour l’heure, ce document attend la bénédiction de la direction de la protection civile avant d’être transmis au ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.