Dimanche 18 Novembre, 2018

L'UNNOH accuse le ministre de l'Education nationale de surfacturation

Photo : Le Ministre de L'Education Nationale Pierre Josué Agénor Cadet - Crédit : LeNational

Photo : Le Ministre de L'Education Nationale Pierre Josué Agénor Cadet - Crédit : LeNational

L’Union Nationale des Normaliens Haïtiens (UNNOH) a déposé, le vendredi 17 aout 2018 une plainte contre Pierre Josué Agenor Cadet, ministre démissionnaire de l’Education Nationale, par devant la cours supérieure des compte et du contentieux administratif avec corruption et surfacturation comme chefs d’accusations. Selon Josué Mérilien, le ministre aurait les mains trempées dans le scandale de surfacturation de kits scolaires qui avait couté à Roosevelt Bellevue son poste de ministre des affaires sociales.

Le ministre démissionnaire de l’Education Nationale est dans le collimateur du syndicat Union Nationale des Normaliens Haïtiens. UNNOH a donc déposé ce vendredi une plainte contre le titulaire du MNEFP par devant la Cours Supérieur des Comptes et du Contentieux administratif.

Selon le coordonnateur général de l’UNNOH, Pierre Josué Agénor Cadet serait impliqué dans le scandale de surfacturation de kit scolaire qui avait couté à Roosevelt Bellevue son poste de ministre des affaires sociales.

Une accusation qui peut se révéler très grave pour Pierre Josué Agenor Cadet à un moment où l'on se questionne sur la possibilité de reconduire certains ministres du gouvernement démissionnaire dans le cadre de la mise en place du cabinet ministériel du Premier ministre nommé, Jean-Henry Céant.

Soulignons que la loi du 9 mai 2014 reconnait comme auteur de surfacturation : Tout fonctionnaire, tout agent public, ou tout représentant de l’État qui procède ou fait procéder à la facturation, pour un montant plus élevé que le coût réel, d’un bien ou d’un service à acquérir pour le compte de l’État ou d’une entité de l’administration publique nationale

Josué Mérilien, de l'UNNOH, dit avoir en sa possession une lettre, une copie d’une réquisition qui porte la signature du ministre démissionnaire, et deux copies de chèques comme preuves.

Une nouvelle fois, un autre ministre du gouvernement de Jovenel Moise vient de rallonger la liste des présumés coupables qui, pour le moment est au nombre de 3 (Roosevelt Bellevue, Pierre Josué Agénor Cadet et Patrick Salomon).

La Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif remet cette affaire de surfacturation de kits scolaires sur la table des sempiternelles questions de détournements de fonds publics.  La CSC/CA révèle que dans ce dossier « complexe et plein d’anomalies » (classé dans les tiroirs de l’oubli ?) Jude Alix Patrick Salomon (http://www.loophaiti.com/content/un-autre-ministre-de-jovenel-epingle-dans-un-scandale-de-corruption) qui, selon les conclusions du rapport, est personnellement responsable dans le paiement des factures liées aux kits scolaires.

A rappeler que L’article 3 de la loi du 9 Mai 2014 précise que : la corruption s’entend de tout abus ou de toute utilisation faite à son profit ou pour autrui, de sa fonction ou de son occupation par tout individu, toute personne morale, toute organisation non gouvernementale (ONG), ou toute entreprise du secteur privé tant national qu’étranger, tout agent public étranger, tout agent ou fonctionnaire d’une organisation internationale au détriment de l’État, d’un organisme autonome, d’une institution indépendante, d’une collectivité territoriale, d’une organisation non gouvernementale ou d’une fondation bénéficiant d’une subvention publique, d’une entreprise privée...

http://www.loophaiti.com/content/un-autre-ministre-de-jovenel-epingle-dans-un-scandale-de-corruption