Mardi 18 Décembre, 2018

Petrocaribe: Manifestation spontanée à Jacmel, ce mardi 20 novembre

Jacmel, mardi 20 novembre, lors d'une manifestation spontanée.

Photo: Loop

Jacmel, mardi 20 novembre, lors d'une manifestation spontanée. Photo: Loop

Mardi 20 novembre, un groupe de Petrocaribechallengers s'est lancé dans un mouvement de protestation spontané dans la ville, paralysée par le mot d'ordre de grève, depuis lundi.

"Nous, habitants de la ville de Jacmel, sommes dans une dynamique de DNN (Deyò Deyò Nèt). Nous continuons à demander des comptes sur l'utilisation du fonds Petrocaribe", a expliqué à Loop, Louis Jean-Louis.  

Comme Port-au-Prince et d'autres villes du pays, Jacmel observe une cessation temporaire des activités. Si certains riverains étaient dans les rues, c'est pour fouler le macadam, dans le but de continuer la mobilisation autour de la dilapidation présumée du fonds vénézuélien, attribué à Haiti, pour son "développement".

Cependant, le concert des armes automatiques ne se jouent pas dans la ville du carnaval artistique, contrairement au spectacle de la zone métropolitaine. 

"Aucun incident regrettable à signaler. La ville est calme. La population prête volontairement allégeance à la grève lancée par l'opposition, jusqu'à nouvel ordre", a précisé Louis-Jean.  

La revendication des challengers de Jacmel n'ont pas changé: Ils exigent justice et procès. Par contre, selon le jeune sociologue, si le président se fait complice des dilapidateurs, étant lui-même indexé dans l'un des rapports, le Petrocaribechallenge l'emportera. 

Les Petrochallengers de Jacmel annoncent une autre journée debout, ce mercredi 21 novembre, en s'inscrivant, selon Louis Jean Louis, dans une logique de résistance contre la corruption et l'impunité. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :