Lundi 14 Octobre, 2019

Petrocaribe: la plateforme Vérité veut l’arrestation de J. Moïse

Jeudi 31 janvier 2019. La Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif a déposé – bien qu’incomplet – le rapport relatif à l’enquête sur la dilapidation du fonds Petrocaribe au Parlement.

Plusieurs anciens et actuels grands commis de l’Etat sont indexés dans le rapport en question. C’est le cas du président de la République Jovenel Moïse qui, dans les faits rapportés, a été le responsable de la compagnie Agritrans et Comphener S.A. en 2013 alors qu’un contrat jugé « irrégulier » a été passé entre l’Etat haïtien et ces entreprises.

À la suite de la remise du rapport au Parlement, la plateforme politique "Vérité" s'attend à ce que la justice fasse le nécessaire au plus vite pour mettre la main aux collets de tous les coupables. Dans l'ensemble, ce regroupement politique réclame l’arrestation du président de la République Jovenel Moïse et de tous les responsables étatiques fautifs dans la dilapidation du fonds Petrocaribe.

La justice doit ainsi procéder pour « gagner la confiance du peuple », a souligné ladite plateforme dans une note de presse, datée du 3 février 2019, citée par Alterpresse. Il s’ensuit que des députés s’activent déjà pour mettre en branle les démarches visant à aboutir à la mise en accusation du président Jovenel Moïse.

Dans la foulée, le Premier ministre Jean Henry Céant a annoncé lundi que l’Etat haïtien a porté plainte contre les dilapidateurs du fonds Petrocaribe. Le chef du gouvernement estime que l’Etat reste « la première victime » dans le cadre de cette affaire.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :