Dimanche 15 Décembre, 2019

PetroCaribe : « Kominote Poz Kafe » n’abandonne pas la partie

Credit photo: Prevensky Luzincourt

Credit photo: Prevensky Luzincourt

« Yon lòt fason pou defini lavi », tel est le slogan de ce groupe, cette communauté qui célèbre déjà une année d’existence. Il s’agit bien de « Komiote poz kafe ». Ayant pris naissance dans les jardins du Bureau National d’Ethnologie le 18 novembre 2017, activement, elle s’intègre depuis dans la vie socio-politique et culturelle du pays. Après « Poz chokola » à l’occasion de la Saint-Valentin, « Poz Twòk », le 1er mai pour redonner goût à la lecture aux jeunes, « Kominote Poz Kafe » place à sa manière ses mots dans l’affaire Petro. Le samedi 8 décembre 2018, ils ont présenté « Poz Petwo ».

Prévu pour le 17 novembre 2018 et avorté à cause des récentes turbulences du pays, « Poz Petwo » a enfin eu lieu à café des copains ce samedi 8 décembre 2018. Les organisateurs ont tenu parole et ont prouvé que ce n’était que partie remise. Différentes œuvres ayant rapport au dossier PetroCaribe ont été exposées pour l’occasion. Une conférence animée par Mawon Ann Di, Marie Murielle Morné, Armand Joseph Jules et James Beltis comme modérateur, a quelque peu enflammé cette journée, où les différents panelistes, qui sont aussi des pétrochallengers, ont élevé leur voix contre des politiques hypocrites, budgétivores et irresponsables. Dans leur intervention, les trois personnages ont sonné le glas de la corruption qui gangrène ce pays et continuent de demander la reddition du fonds PetroCaribe,  initiée par la jeunesse haïtienne.

Dans la foulée, cette activité était aussi une occasion pour certains de se retrouver une fois de plus, de joindre le virtuel au réel, de partager leur opinion sur le sujet brûlant du moment, et surtout de jouir de l’animation de la bande à Pipo, qui a clos l’évènement en beauté. Jeunes et moins jeunes se sont confondus et ont bougé comme s’il n’y avait que ca à faire, comme c’est le cas à chaque fois que Pipo et sa bande allient voix et autres instruments pour le plaisir de plus d’un. 

La communauté s’est dispersée après cette folle journée. Certains de ses membres sont rentrés tout de suite chez eux, d’autres sont allés poursuivre leur folie ailleurs, et quelques-uns se sont retrouvés sur la place Jérémie, pour la veillée symbolique en l’honneur de ceux qui ont laissé leur peau sur le champ de bataille de PetroCaribe. 

Une journée riche en évènement, de différente nature mais pour une même cause. PetroCaribe

Darline Honoré

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :