Mardi 19 Juin, 2018

Petro caribe : le rapport de la commission d’enquête est prêt, mais…

Mais deux handicaps, non pas majeurs, empêchent de le soumettre au grand corps législatif, selon ce qu’a indiqué le président de la commission Ethique et Anti-corruption du Sénat, le sénateur Evallière Beauplan.

Le président de la Commission Éthique et Anti-corruption a révélé que le rapport sur la commission d’enquête des fonds du Petrocaribe est prêt, sans la signature de deux membres. Dans deux semaines, l’assemblée se prononcera sur ce document « pompeux » de 486 pages.

Evalière Beauplan soulève deux handicaps « non pas majeurs » qui empêchent à ce que le document soit présenté au sénat, puis rendu public après la lecture de l’assemblée. Primo, il faut 29 copies au total pour que tous les sénateurs l’aient sous la main lors de la prochaine séance. Deuxio : la conférence des présidents se tient chaque lundi. Lors d’une « séance spéciale » le 14 novembre, les journalistes sauront les résultats de cette enquête qui  pointera du doigt ceux qui ont dilapidé l’argent vénézuélien en huit ans : 2008-2016.

A ceux qui auraient reproché aux membres pro-Lavalas de la commission leur partialité, Evalière Beauplan répond que « le document n’est pas embué d’idéologies.  Il n’a ni de couleurs et ne tient compte d’aucune classe sociale, selon Beauplan. Tout le travail a été réalisé avec le professionnalisme.

Mais sans disposer de trop de détails sur le rapport, deux institutions sont déjà épinglés : BMPAD et l’ED’H pour ce qui a trait au carburant. Nenel Cassy a parlé de « gaspillage total ».