Mardi 15 Octobre, 2019

Petrocaribe: le rapport de la CSC/CA attendu « de pied ferme »

Ils attendent tous avec impatience le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif qui peine à tomber.

Ils attendent tous avec impatience le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux administratif qui peine à tomber.

Cette fin de semaine ou au début de la prochaine, le rapport d’enquête de la Cour Supérieure des Comptes sur l’utilisation très contestée des fonds du programme Petrocaribe devrait être publié et acheminé à la commission Éthique et anti-corruption du sénat de la République, selon ce qu’a confié Paul Eronce Villard, joint par téléphone ce mardi après-midi.

Le commissaire du gouvernement affirme que « le dossier suit son cours » et que le cabinet d’instruction procède à des auditions. M. Villard fait usage de son droit de réserve par rapport aux éléments de la procédure et attend que le dossier soit déféré au parquet pour qu’il agisse. Il rappelle, par ailleurs, au respect de la procédure, faisant valoir que le rapport ne devrait pas circuler de médias en médias avant qu’il ne soit renvoyé au parlement, pour être par la suite acheminé au ministère de la Justice, à DCPJ ou au parquet. Il se dit « parfaitement prêt » à entamer les suites pénales par ordonnance. « Je suis un légaliste, un homme de droit. Je ferai ce que la loi me dictera », a-t-il déclaré.

Youri Latortue, instigateur de cette farouche lutte contre la dilapidation des fonds de cet important soutien financier vénézuélien destiné à développer le pays, souhaite de son côté que la Cour Supérieure des Comptes reste cohérente à elle-même et va « dans la même lignée que ses précédents rapports dénonçant la gestion calamiteuse des fonds ». Il fait allusion aux rapports d’enquête portant du CSC/CA sur les fautes administratives, les détournements de fonds, des dossiers de surfacturation… Des actes de corruption punissables par la loi, a-t-il fait remarquer.

Jean Robert Argan du Collectif 4 Décembre craint pour sa part que « ce dossier ne soit noyé » ou jeté aux oubliettes. Sa crainte résulte du fait justement que des membres de la CSC/CA soient indexés dans le rapport sénatorial, ce qui laisserait croire que l’objectivité complète ne fut pas au rendez-vous dans le traitement du dossier par la Cour mais rappelle que le jugement doit être prononcé en toute impartialité. « On ne fait pas de procès d’intention. Tout doit se baser sur des faits réels. Tout doit être traité dans la transparence. Il n’est que d’attendre », poursuit le président du Collectif, estimant « que ceux qui sont accusés à tort ou à raison méritent une chance de se défendre ».

Cependant, « tout essai au marronnage ne fera qu’envenimer la situation, déjà dure à avaler ». Tout essai au marronnage va à l’encontre de la volonté populaire et, pire, donnera carte blanche à cette population mécontente de se faire justice elle-même.

Les Petrchallengers ruminent eux-aussi leur impatience, attendant les conclusions d’une enquête qui tarde à tomber. Pascale Solages dit espérer un « rapport transparent, d’un travail éthique, des audits et enquêtes fiables ». Les attentes quant aux suites pénales et légales sont les mêmes.

« Après ce rapport qui devra se tenir sur de solides enquêtes et audits, les personnes coupables de détournement, de vols, de fraudes ou toute autre action malhonnête impliquant les fonds Petro Caribe, doivent être jugées, condamnées et leurs biens saisis. Ce sont les règles et les lois les plus élémentaires quant à la gestion des biens publics et de gestion de la cité. Les institutions sont placées pour faire leur travail et rendre des comptes aux citoyens, qu’on ait confiance en elles ou pas ».

Gilbert Mirambeau, autre tête importante du mouvement #Petrocaribechallenge, ne passe pas par quatre chemins. « La justice haïtienne doit tracer un exemple, cette fois ». Soit on (CSC/CA, ndlr) nous produit un rapport solide, soit on nous donne un travail bidon ce qui est plus probable, ajoute-t-il. Mais le rôle de la Cour est de communiquer aux instances impliquées les résultats d’un travail bien fait afin de traduire devant la justice tous ceux qui doivent des comptes. « Suivons ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :