Dimanche 15 Septembre, 2019

Pétion-Ville: 1 mort dans une bagarre pour une affaire de «pikliz»

Illustration: AFP

Illustration: AFP

Un mort et plusieurs blessés par balles. C’est le bilan d’une altercation entre un policier et un civil, dans un restaurant à Pétion-Ville, jeudi 16 août dans la soirée. La dispute entre les deux hommes armés, venus pour s’acheter de la friture, aurait éclaté pour une affaire de « pikliz ».

Il s’agissait au début d’une discussion apparemment banale, selon plusieurs témoins. Après avoir reçu son plat de friture, Steve Jean-Louis, 42 ans, un client du restaurant, a exigé un peu de « pikliz ». Non loin de là, Junior Pamphile, un policier de la 21e promotion, aurait tenté de le ridiculiser pour avoir formulé une demande qu’il juge terre-à-terre.

« Ou pa ka gason pou w ap vin kriye pou pikliz ! (un homme n'est pas censé se plaindre pour si peu, ndlr) », a lâché ironiquement le policier affecté à l’Unité de Sécurité Générale du Palais National (USGPN). Selon un témoin sur place, Steve s'est senti ridiculisé et énervé. « Rantre nan bagay ki regade w ! (Mêle-toi de ce qui te regarde, ndrlr) », a-t-il rétorqué.

Les échanges se sont multipliés. La tension a monté d’un cran. C’est le début de l’altercation entre les deux hommes qui commençaient à se menacer de mort. Les autres clients ont tenté sans succès de calmer la situation, selon une source contactée par notre rédaction. A un certain moment, les deux hommes ont sorti leurs armes et commencé à se tirer dessus, a rapporté un témoin.

Bilan : Steve Jean-Louis a été touché mortellement, tandis que le policier Junior Pamphile, ayant reçu un projectile dans la bouche, a été transporté d’urgence à l’hôpital. Dans la foulée, plusieurs personnes ont été blessées par balles. Sur la liste des victimes, le guitariste Delice, ancien membre de Djakout #1 et Krezi Mizik.

Jusqu’à ce vendredi matin, la police nationale s'est gardé de commenter ce qui s’est passé. Contacté à ce sujet, le Porte-Parole de la PNH a confirmé l’implication du policier dans cette bagarre regrettable, mais n’a pas voulu rentrer dans les détails. « L’Inspection générale de la police a été saisie. Une enquête est ouverte », informe Michel-Ange Louis Jeune.

Rappelons qu'en mars 2016, une altercation similaire a eu lieu entre deux policiers, Saintilus Jean-Baptiste et Jean Pierre Loubens, pour un plat de «fritay» à la rue Oswald Durand. Le policier Loubens, 36 ans, agent du CIMO issu de la 23e promotion, avait laissé sa peau après avoir été atteint de cinq projectiles.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :