Mercredi 23 Octobre, 2019

Pays lock: une deuxième manche annoncée, un regain d’activité constaté

Le regain d’activité constaté depuis le début de cette semaine pourrait ne pas tenir longtemps. En effet, l’opération « pays lock » est relancée par ses initiateurs. Lors d’une conférence de presse donnée mardi à l’Hôtel Oasis, plusieurs leaders de cette frange politique ont confirmé avoir prévu de reprendre les manifestations contre le pouvoir en place dès ce mercredi 20 février 2019.

« Grenadye alaso, sa ki mouri zafè a yo »

Le sénateur du Nord-Ouest, Evallière Beauplan, l’a clairement mentionné dans sa prise de parole. Selon lui, il n’y aura aucun retrait dans la lutte sans que Jovenel Moïse ne démissionne pas. « La partie est relancée, en avant comme à Vertières […] », a-t-il martelé.

L’appel au dialogue du président de la République est rejeté d’un revers de main par ce secteur qui ne jure que par la tête de ce dernier. Evallière Beauplan met l’emphase sur plusieurs dérives, selon lui, du chef de l’Etat depuis son accession au pouvoir. Petrocaribe, Caravane du changement, flambée du dollar américain, entre autres, ont été évoqués par l’élu du Nord-Ouest pour étayer « l’échec » de Jovenel Moïse et se faire une raison d’exiger son départ.

Dans la même veine, Schiller Louidor, un autre cador de l'opposition, annonce qu’ils investiront les enceintes du Palais national par tous les moyens ce vendredi. « Toutes les sept branches de la mobilisation vont se converger vers le Palais présidentiel », clame le responsable qui est connu pour ses déclarations fracassantes à l'encontre du pouvoir en place.

À en croire les propos de ses principaux leaders, le « secteur démocratique et populaire » estime que cette cassure observée dans l’opération « pays lock » depuis quelques jours est une volonté dudit secteur afin de permettre à la population de se ravitailler un peu, avant de se relancer dans la bataille, puisque le résultat escompté n’est pas encore arrivé : « Le départ de Jovenel Moïse ».

Reste à savoir si cette deuxième manche - dans le cadre de cette opération -  aboutira comme la première. Dans plusieurs zones de la capitale, nos journalistes ont pu constater que les gens continuent, jusque-là, à vaquer à leurs activités. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :