Mardi 27 Octobre, 2020

Paul Eronce Villard se prononce sur l’insécurité qui règne à P-A-P

Paul Eronce Villard se prononce sur le phénomène de l’insécurité qui règne dans la capitale/ Photo : Le National

Paul Eronce Villard se prononce sur le phénomène de l’insécurité qui règne dans la capitale/ Photo : Le National

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Paul Eronce Villard déplore l’aggravation du climat sécuritaire du pays. « C’est triste que la situation du pays soit comme elle est en 2019 », regrette le parquetier qui lance un appel à la sérénité en vue de résoudre le problème de l’insécurité dans le pays. 

Selon le numéro 1 du parquet de la capitale, le problème de l’insécurité notamment le grand banditisme a une triple dimension politique, économique et sociale. Un commissaire du gouvernement ne peut décider, en un jour de résoudre ce problème, a dit Me Villard rappelant au passage la formation par le président de la République de la commission de désarmement et de réinsertion.

Selon le CG, les stratégies visant à résoudre le problème de l’insécurité ne peuvent être traitées sur la place publique. Me Paul Eronce Villard ne cache pas sa tristesse face à cette situation qui dit-il doit être adressée au plus haut niveau de l’Etat.

Interrogé sur l’ordonnance du juge d’instruction Ramoncite Accimé exigeant le gel d’une vingtaine de personnalités inculpées dans la dilapidation des fonds Petrocaribe, le chef de poursuite de la capitale, s’est refusé à tout commentaire. Il s’est contenté d’exprimer ses regrets par le fait que les ordonnances du juge ont été rendues publiques. Il en a profité pour rappeler le principe de base selon lequel l’instruction est secrète.

Me Paul Eronce Villard n’a donc pas souhaité dire si les mesures conservatoires prises par le juge Accimé ont été exécutées ou non.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :