Mercredi 3 Juin, 2020

Garcia Delva quitte son siège de Vice-Questeur du Sénat

Garcia Delva, sénateur de la République / Photo: Page Facebook du sénateur

Garcia Delva, sénateur de la République / Photo: Page Facebook du sénateur

Au centre d’un scandale de kidnapping, le sénateur de l’Artibonite Garcia Delva décide de quitter, ce 1er août, son poste de Vice-questeur au Sénat de la République. Le parlementaire qui dénonce la politisation de cette affaire, se dit prêt à répondre à toute invitation d’un juge d’instruction.

Dans une lettre adressée ce 1er août, au président du grand corps Carl Murat Cantave, il lui demande d'informer les autres membres de la structure de son « impossibilité à continuer à siéger comme Vice-Questeur du bureau en attendant que toute la lumière soit faite autour de cette question ». Cette décision, précise l’élu de l’Artibonite, est motivée par l’idée de protéger l’image de l’institution parlementaire et de sauvegarder son honneur. 

Dans la foulée, le parlementaire élu sous la bannière du parti AAA, se dit prêt à répondre favorablement à toue invitation d’un juge d’instruction au moment venu.

Dans cette correspondance, le sénateur Delva signale que le dossier d’Arnel Joseph a été « malheureusement » utilisé par des artisans de la politicaillerie pour tenter à tout prix, dit-il, de l’impliquer dans des activités criminelles. Pour le chanteur du groupe Mass Compas, il s’agit d’une tentative visant à détruire la personnalité, la personne et le nom de tous ceux qui cherchent à apporter une pierre dans la construction nationale.

Sa décision de quitter son siège de Vice-Questeur survient moins de 24 heures après que le sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont, a demandé au président du Sénat de prendre les dispositions en vue d'empêcher Garcia Delva de siéger comme membre du bureau de cette chambre. Une invitation qui a fait suite aux révélations quant à une implication du parlementaire de l’Artibonite dans un cas de Kidnapping dirigé par le chef de gang Arnel Joseph.

Dans cette lettre en date du 31 juillet envoyée à Cantave, le sénateur Dumont est revenu sur un ensemble de dénonciations, d'accusations ou de révélations faites à travers la presse, ainsi que des rapports parlementaires et d’organismes de défense des droits humains, concernant le sénateur Delva.

L’élu de l’Ouest a, dans sa lettre, relaté les informations relatives au kidnapping de M. Jean Neel Michel perpétré en mars 2019 par le chef de gang Arnel Joseph et dont Garcia Delva était au courant. « Le sénateur n’a point porté secours au kidnappé malgré les suppliques de l’épouse, informations que je détiens par des témoignages surs et divers », regrette Patrice Dumont.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :