Vendredi 3 Avril, 2020

Pas sur la même longueur d’onde que le pouvoir en place

Paul Eronce Villard

Paul Eronce Villard

Pourquoi Paul Eronce Villard est-il parti de son poste à ce moment précis ? Nous avons posé la question au concerné lui-même.

Démission, promotion et refus ont été les trois actes d’un feuilleton entre l’ancien Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Paul Eronce Villard et le ministre démissionnaire de la Justice et de la sécurité publique Jean-Roudy Aly. Alors que les rumeurs fusent autour des raisons de sa démission, tout aussi laconique qu’il l’a été dans sa lettre, le juriste apporte quelques bribes de précisions.

Sur la question de sa démission, Paul Eronce Villard se montre prudent. « […] Je veux prendre un recul pour le moment » maintient-il comme premier motif de sa démission. Alors que l’opinion publique continue d’évoquer la question des poursuites engagées contre certains puissants proches du pouvoir en place, Me Villard s’est contenté de répondre « Ils ne sont pas sur la même longueur d’onde que moi concernant ces poursuites engagées par le Parquet… ».

A la question, si selon lui la promotion à la Cour d’appel reviendrait à le ranger dans un placard doré, le juriste a opposé un très laconique « Négatif » (sic). Pour ses projets d’avenir immédiat, il entend solliciter sa réinscription au Barreau de Port-au-Prince.

Nommé commissaire titulaire au Parquet du Tribunal civil de Port-au-Prince en décembre 2018, normalien et juriste, Paul Eronce Villard a la solide réputation d’avoir été un parquetier disponible, honnête, rigoureux et doté d’un grand sens de la Justice. Pour preuve, avant sa nomination comme commissaire titulaire, il a laissé son poste de parquetier avec zéro dossier en souffrance.

Alexandre Michel

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :