Jeudi 18 Juillet, 2019

« Pas de police sans moyens », dixit Michel-Ange Gédéon

Michel Ange Gédéon/ Photo; Facebook de la PNH

Michel Ange Gédéon/ Photo; Facebook de la PNH

Le Directeur Général de la police, Michel-Ange Gédéon a rencontré ce jeudi 11 juillet, les membres de la commission Justice et sécurité du Sénat de la République. Au menu de ces échanges : la situation sécuritaire du pays, mais aussi, les obstacles qui empêchent à la police de poser des actions concrètes sur le terrain.

« La police nationale continuera à servir et protéger la population, malgré les difficultés », a réitéré le numéro 1 de l'institution policière, en réponse à la recrudescence de l’insécurité dans la région métropolitaine.

« Cependant, on ne peut pas avoir une police avec des moyens au rabais », rappelle Michel-Ange Gédéon. Malgré l’insistance des journalistes, le patron de la PNH n’a pas voulu dévoiler les stratégies visant à contrecarrer l’action des gangs armés à Port-au-Prince et dans les villes de province.

Cependant, Gédéon souligne que la sécurité n’est pas liée uniquement à une question de police. Le DG de la PNH, qui fait état de contrainte de moyen, admet que le problème de sécurité en Haïti est complexe. « Les problèmes sociaux et économiques dans les quartiers dangereux ainsi que la provenance des armes et des munitions, doivent être également considérés », déclare le commandant en chef de la police.

Entretemps, la liste des décès par balle s’allonge, particulièrement dans les quartiers réputés dangereux. De janvier à date, 517 personnes, dont 25 policiers ont déjà été tuées selon les derniers chiffres disponibles.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :