Samedi 24 Août, 2019

Parlement: la session extraordinaire s’ouvre avec un menu très chargé

Au milieu, en noir, le sénateur Carl Murat Cantave, président du Sénat et de l'assemblée nationale/ en noir, le député Gary Bodeau, président de la Chambre basse, vice-président de l'assemblée nationale/ Photo: Page Facebook de la sénatrice Dieudonne Luma

Au milieu, en noir, le sénateur Carl Murat Cantave, président du Sénat et de l'assemblée nationale/ en noir, le député Gary Bodeau, président de la Chambre basse, vice-président de l'assemblée nationale/ Photo: Page Facebook de la sénatrice Dieudonne Luma

Environ 12 heures après la clôture de la première session ordinaire de l’année législative 2019, le bureau de l’assemblée nationale a procédé à l’ouverture de la session extraordinaire, ce mardi 14 mai, suite à la convocation à l’extraordinaire faite par le président de la République Jovenel Moïse.

Durant cette session, les députés auront à se pencher sur la ratification de l’énoncé de politique générale du Premier ministre nommé Jean Michel Lapin. Avec un menu de convocation très chargé, le corps législatif statuera sur le vote de plusieurs projets de loi et accords internationaux.

Sur la liste, figure le projet de loi de finances 2018-2019, l’accord de prêt entre Haïti et la banque d’exportation et d’importation de la République de Chine Taiwan, le projet de la loi électorale, le Code pénal et de procédure pénale, puis l’accord sur la promotion réciproque des investissements entre Haïti et le Mexique.

Dans son allocution, le Président de l’assemblée nationale, Carl Murat Cantave en a profité pour faire part de son inquiétude face à la situation socioéconomique et politique du pays. « Pour faire à cet état de faite, les élus doivent faire montre d’un esprit de sacrifice et le sens de responsabilité », déclare le sénateur Carl Murat Cantave.

L’élu de l’Artibonite croit que la réalité actuelle d’Haïti exige à ce que des mesures urgentes et efficaces soient adoptées. Pour Carl Murat Cantave, la situation gouvernementale est exceptionnelle. « Cette situation ne facilite pas la prise de décision et la mise en place d’action susceptible d’apporter des réponses appropriées », regrette le parlementaire de la KID.

La mise en place d’un gouvernement constitutionnel, selon Carl Murat Cantave est une étape déterminante dans le processus de gouvernance du pays. Le président de l’assemblée nationale rappelle que de nombreux défis sont à relever durant l’année 2019. Le parlementaire cite notamment la réalisation des élections, exercice important dans le renforcement de la démocratie. 

Elections, insécurité, situation socioéconomique et politique difficile… un ensemble de raisons qui, selon l’élu de l’Artibonite, justifie cette convocation à l’extraordinaire. En ce sens, le sénateur Cantave invite ces collègues parlementaires à se mettre au travail avec assiduité, clairvoyance et promptitude, pour épuiser le menu de la convocation.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :