Dimanche 9 Août, 2020

Les avocats exigent l'arrestation de Belson Soljour, DDO de la PNH

Il y avait des couleuvres déjà avalées. Toutefois, nul doute que la bagarre impliquant le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, éclatée au palais de justice de Port-au-Prince, mardi dernier lors de l'audition de Schiller Louidor par le parquet, est la dernière goutte d’eau qui renverse le vase. Et, les conséquences de cette inimitié entre les avocats du barreau de l’ordre de Port-au-Prince et le DDO de la police nationale d’Haïti commencent déjà à se faire sentir.

La deuxième journée de la grève des avocats du barreau a tétanisé tout le fonctionnement du tribunal de Première instance de P-au-P et parquet  de ce ressort à l’exception du service de légalisation des documents.

Les avocats campent sur leur position. Ils ne plaideront qu’après 15 octobre, date fixée par  le conseil de l’ordre, dans sa résolution adoptée en vue de se rebéquer aux affronts, disent-ils, du numéro 1 de la police départementale de l’Ouest.

Certains hommes de loi supervisent les couloirs du parquet pour s’assurer de l’observation de leur mot d’ordre de grève.

Au tribunal de Première instance, des employés sont remarqués à leurs postes. Toutefois, les portes des salles d’audience sont closes.

Des détenus extraits de leurs centres carcéraux pour être conduits devant des juges de siège pour être fixés sur leur sort ont dû retourner dans leur cachot sans voir un magistrat se prononcer sur leurs accusations.

Me Elie Diept Augustin et le greffier en chef du parquet, Wilbert Rhau, victimes lors des affrontements, disent apporter leur plein soutien à cet arrêt de travail observé par les avocats du barreau.

Par ailleurs, Me Augustin et Rhau appellent les membres du système à se solidariser d’eux.

Les hommes de loi, dans leur résolution, ne se contentent de réclamer l’arrestation de Monsieur Soljour. Ils veulent également la mise à pied de Me Ocnam Clamé Daméus du parquet en raison, disent-ils, du laxisme dont il fait preuve dans la gestion de cette affaire opposant des avocats et le DG de la PNH.  

La semaine dernière, des avocats ont rapporté avoir été victimes des brutalités policières.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :