Vendredi 17 Août, 2018

Panique à Petit-Goâve à cause d’un conflit terrien

A Thiotte, vendredi 27 avril 2018, deux véhicules appartenant à la Police Nationale d’Haïti ont été incendiés suite à une opération de la Brigade d’Intervention contre l’Insécurité Foncière (BRICIF).

A Thiotte, vendredi 27 avril 2018, deux véhicules appartenant à la Police Nationale d’Haïti ont été incendiés suite à une opération de la Brigade d’Intervention contre l’Insécurité Foncière (BRICIF).

La localité de Baillode, Petit-Goâve, a été secouée hier par un mouvement de tension après le débarquement de l’avocat Luc Auguste et de l’arpenteur Joseph Milord qui sont venus réclamer au moins 6 carreaux de terre dont ils se disent héritiers et propriétaires.

Les occupants de ce terrain ont violemment riposté en lançant des pierres et des bouteilles contre ces derniers. 

Des tirs nourris ont été également entendus, selon ce nous a rapporté le journaliste Mathieu Guyto. 

Il indique que le terrain réclamé est habité par plus de 200 familles depuis au moins 50 ans. 

C’est grâce à l’intervention du coordonnateur du CASEC de la 11eme section communale de Petit-Goâve, Mackenson Pierre, que les tensions ont calmé. 

« J’ai dû utiliser toutes mes stratégies pour empêcher des pertes en vies humaines », a déclaré M. Pierre qui dit avoir évité un bain de sang. 

Vendredi 27 avril 2018, un incident s'est produit à Thiotte à cause d'une affaire de conflit de terrain: une intervention de plusieurs agents issus de la Brigade d’Intervention contre l’Insécurité Foncièr a échoué.