Mardi 25 Juin, 2019

Panique nocturne au Cap-Haitien : des citoyens réclament l'électricité

Cette photo sert uniquement d'illustration à cet article

Cette photo sert uniquement d'illustration à cet article

Les habitants de plusieurs quartiers de la ville du Cap-Haïtien dont Cité Lescot, Point Samarie et Carrefour Sans Raison, vivent depuis plusieurs jours une situation de panique en raison des jets de pierre et tessons de bouteille lancés dans diverses directions de la commune tous les soirs par des individus non-identifiés. Plusieurs citoyens sont sortis blessés. Des vitres de voitures sont cassées.

Chaque fois que des membres de l’unité de maintien d’ordre (UDMO) sont intervenus, un calme se fait sentir. Toutefois, aussitôt qu’ils vident les lieux, la panique reprend.

Aucun groupe ne revendique cette opération. Cependant, certaines informations laissent croire qu’il  s’agirait d’un mouvement de mobilisation contre le black-out qui règne depuis plusieurs mois dans ces quartiers.

Le président de la chambre de commerce et de l’industrie du Nord Marc Georges dénonce la manière dont la distribution de l’électricité se fait dans la deuxième ville du pays.

L’homme d’affaires appelle à la mise sur pied d’un conseil constitué de représentants de plusieurs secteurs de la vie nationale pour assurer la gestion du courant dans le pays. Il exhorte les autorités concernées à décentraliser l’accès au courant électrique.

Notons qu’il manque six (6) mois, pour que le délai fixé par le président de la République Jovenel Moise d’accomplir sa fameuse promesse d’électrifier  tout le pays 24 sur 24 arrive à son terme.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :