Vendredi 22 Novembre, 2019

Pacte sur les migrations : plus de 150 gouvernements ont dit "OUI"

Le Pacte mondial sur les migrations a été formellement adopté le 10 décembre 2018 par les représentants de plus de 150 gouvernements lors d'une conférence internationale à Marrakech, au Maroc.

Le Pacte mondial sur les migrations a été formellement adopté le 10 décembre 2018 par les représentants de plus de 150 gouvernements lors d'une conférence internationale à Marrakech, au Maroc.

Au cœur d’une conférence internationale organisée à Marrakech au Maroc, ce lundi 10 décembre 2018, plus de 150 gouvernements ont voté en faveur du pacte mondial sur les migrations.

Satisfaction totale pour le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. En effet, ce pacte représente pour lui, une « feuille de route pour prévenir la souffrance et le chaos ». Les idées véhiculées dans ce document ont des portées « humaines, sensées et mutuellement bénéfiques », estime-t-il.

Dans ses propos marquant l’ouverture de la conférence en question, Antonio Guterres les explicitent ainsi : « Premièrement, ces migrations ont toujours été avec nous, mais elles devraient être ordonnées et sûres. Deuxièmement, les politiques nationales ont bien plus de chances de réussir si elles s'accompagnent d'une coopération internationale ».

Fait marquant. L’activité s’est déroulée le jour même de la commémoration du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Pour monsieur Guterres, il serait un contre-sens « de considérer que les migrants doivent être exclus du champ d'application de la Déclaration ».

Évoquant le fait que plus de 60.000 migrants sont morts en déplacement depuis l'an 2000, selon des données de l’ONU, le secrétaire général admet que c’est « une source de honte collective ».

Le plus haut fonctionnaire de l'ONU s’attend à ce que les pays qui ont boudé la conférence et n’ont pas adopté le pacte finissent par s’associer à ce qu’il considère comme « un cadre de coopération internationale fondé sur un processus intergouvernemental de négociation de bonne foi, qui réaffirme spécifiquement le principe de la souveraineté des États ».

Source : Document ONU

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :