Samedi 8 Août, 2020

P-Boys : des étoiles du Sud qui brillent à Port-au-Prince

Ils sont 5. Basha, Pasca, Jay-O, Jerry et Jun. Leur point de ralliement : la musique. Mais pas que. Ils viennent aussi d’une même ville, les Cayes et partagent un passé scolaire tumultueux où leur passion s’est mêlée aux cours, pour le pire parfois, mais généralement pour le meilleur.

Invités à #LoopAkoustik ce vendredi, Pasca de son vrai nom, Pascalin Smith et Basha, Sébastien Flerival nous ont parlé de leur confrérie. Entre plusieurs prestations doucereuses, ils se sont remémoré la fondation du groupe en 2008, leur première chanson enregistrée après le tremblement de terre et le hit national de leur carrière qui reste « Sou ban Lekòl ».

Depuis, plusieurs autres chansons au succès tonitruant se sont greffées au répertoire de la jeune formation dont deux des membres habitent aux Cayes pour terminer leurs études secondaires. Entre temps, les trois autres arpentent l’université. Certes. Mais travaillent surtout sur leur meringue carnavalesque dont la sortie est retardée par l’exigence de « présenter un travail de qualité » précise Pasca.

Pour ceux qui voient dans P-Boys des réminiscences lointaines au « boysband » One Direction, Pasca n’est pas du même avis. « Nous sommes influencés par One Direction, mais nos références restent Barikac Crew, Rockfam… », a affirmé le jeune beatmaker, guitariste et chanteur.

Aujourd’hui, à côté de son projet d’album et de construction d’une notoriété digne de leur talent, P-Boys travaille sur le « shooting » de « Nou sonnen yon lòt jan » enregistré avec le rappeur P-Jay.

Pour regarder l'ensemble l'entrevue et les préstations, cliquez ICI. 

Visionnez la prestation "Sou ban lekòl" en version HD ICI.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :