Samedi 20 Juillet, 2019

Ouverture d’un atelier de 2 jours sur les violences contre les femmes

Photo: Gazette Info9

Photo: Gazette Info9

A l’Hôtel Montana, s’ouvre, ce mercredi 3 juillet un atelier de travail de deux jours sur la formulation de « Programme SpotLight-Haïti ». Ce programme s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

Il s’agit d’une initiative du ministère à la condition féminine et aux droits des femmes supportée par la délégation de l’Union Européenne en Haïti et l’Organisation des Nations Unies.

On le sait bien. Aucun pays n’échappe aux actes de violences faites aux femmes et aux filles. Cependant, les statistiques disponibles sur ce fléau en Haïti sont catastrophiques. Depuis 2012, 29% des femmes sont victimes de violences physiques à partir de l’âge de 15 ans contre 12% d’agressions sexuelles alors que la violence domestique a atteint le niveau de 34% des femmes, détaille le chef de la délégation de l’Union Européenne en Haïti.

Pour combattre ce phénomène, la délégation de l’UE et l’ONU se joignent au gouvernement haïtien afin d’en définir la meilleure stratégie, fait savoir Vincent Degert qui invite les Haïtiens à collaborer afin de réaliser de vrais changements dans la société.

La ministre à la condition féminine et aux droits des femmes, Evelyn Sainvil estime que les violences basées sur le genre compromettent la réalisation du potentiel de la femme haïtienne et constitue une entrave à l’atteinte des objectifs de développement durable. Elle informe que la priorité sera accordée aux trois régions du pays où les cas de violences faites aux femmes et aux filles y sont les plus fréquents dans le cadre de ce programme pilote dont la durée s’étend sur trois (3) ans.

L’Initiative Spotlight de l’UE et l’ONU, est un programme mondial qui vise à encourager les décideurs politiques à mettre en œuvre des efforts visant à atteindre l’objectif 5 des 17 objectifs de développement durable. Une enveloppe financière initiale de 500 millions d’euros est disponible pour l’implémentation de ce programme, selon Vincent Degert.

Etaient présents à la cérémonie d’ouverture de cet atelier de deux jours notamment les ministres des affaires sociales et des conditions féminines et aux droits des femmes, le chef de la délégation de l’UE en Haïti, le Coordonnateur Résident de l’ONU en Haïti, le protecteur de la citoyenne et du citoyen et des membres d’organisations de la société civile.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :