Jeudi 4 Juin, 2020

Ouragan Irma : la PNH demande aux policiers de "regagner" leurs postes

Parades de policiers.

Parades de policiers.

L’alerte rouge est déclenchée sur Haiti. La population attend désormais l’arrivée de l’ouragan avec la peur dans le ventre. Les images qui circulent sur les réseaux sociaux, repris par des medias internationaux, disent beaucoup des énormes dégâts causés par ce phénomène dans les îles de Saint-Barthélemy et Saint-Martin ce mercredi matin.

Selon la trajectoire décrite par les tableaux météorologiques, Irma devra toucher cinq départements du grand nord d’Haiti à partir de ce jeudi 6 septembre, avec « des menaces de fortes pluies, de forts vents, de fortes houles et des risques d’éboulement, de glissement de terrain et d’inondation ». Le ministre de l’Intérieur Max R. St-Albin va plus loin dans ses prévisions : « Tout le pays sera touché par l'Irma ».

C’est dans ce contexte que les autorités commencent tardivement à annoncer les premières dispositions pour faire face à l’urgence. « Tous les policiers des dix Départements géographiques du pays sont informés qu'ils doivent regagner leurs postes le plus vite que possible. Doivent rester mobilisés jusqu'à nouvel ordre pour venir en aide à la population le cas échéant. », informe une note circulaire de la Police nationale d’Haiti.

Mais  cette fois, la PNH va devoir composer avec l’absence des soldats et des équipements de la MINUSTAH qui se retire peu à peu du pays. Michel-Ange Gédéon, directeur général de la PNH, recommande aux policiers du Corps des sapeurs-pompiers et les secouristes en particulier de se rendre disponibles à toutes éventualités. 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :