Lundi 9 Décembre, 2019

L’armée d’Haïti recrute de nouveaux cadres

Un avis de recrutement de cadres professionnels, signé du secrétariat de l’Etat-major général des Forces Armées d’Haïti, a été publié en date du 30 octobre 2018.

Il s’ensuit que « le Haut Commandement des Forces Armées d’Haïti avise le public en général et les intéressé-es des deux sexes en particulier que dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles de l’institution militaire, un concours sera organisé à l’intention des professionnels suivants : médecins, ingénieurs civils, ingénieurs architectes, ingénieurs informaticiens, ingénieurs électriques et électroniques et ingénieurs agronomes. »

« Les intéressé-es sont invité-es à déposer leur dossier le jeudi 15 ou le vendredi 16 novembre 2018 entre 9:00 et 15:00 à la Base Militaire de Léogâne. ».

Voici les critères et les conditions d’admission :

  1. Être de nationalité haïtienne et n’avoir jamais renoncé à sa nationalité
  2. Être âgé de 22 à 35 ans
  3. Être de bonne santé physique et mentale
  4. Être détenteur au moins d’une licence reconnue par l’Etat Haïtien

 

Les pièces exigibles à l’inscription (originaux et copies)

  1. Certificat de fin d’Études Secondaires (Bac II)
  2. Licence dans une ou plusieurs des disciplines susmentionnées
  3. Un Curriculum Vitae (récent)
  4. Certificat de bonnes vies et mœurs délivré par la Police Nationale d’Haïti
  5. Acte de naissance ou Extrait des Archives Nationales d’Haïti de date récente
  6. Quatre photos d’identités de date récente : deux de face, deux de profil
  7. Carte d’identification Nationale (CIN) et Matricule Fiscal (NIF)
  8. Une lettre de motivation

 

Il est aussi notifié que « la maitrise de la langue espagnole est souhaitable ».

En guise de rappel, les Forces Armées d’Haïti (FADH) ont été officiellement remobilisées le 18 novembre 2018. Cette remobilisation a été effectuée sur fond de controverses. Beaucoup ont vu revenir une -possible- force de répression à la solde du pouvoir en place.

En revanche, le chef de l’État, Jovenel Moïse a promis, ce jour-là, que la mission de l’armée sera d’ « œuvrer au développement du pays » et que sa remobilisation devra « respecter les prescrits de la constitution ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :