Samedi 26 May, 2018

Nouvelle interdiction d'entrée de produits dominicains en Haïti

Produits dominicains en vente au marché de Pétion-ville. Photo: Jude

Produits dominicains en vente au marché de Pétion-ville. Photo: Jude

La nouvelle est relayée dans la presse dominicaine. Listin Diaro la qualifie de « surprenante ». Les autorités haïtiennes auraient à nouveau décidé d’interdire l'entrée de 23 produits dominicains sur le territoire par les postes frontaliers.

La décision serait tombée ce lundi 15 janvier 2018. Parmi les produits concernés par cette mesure on cite entre autres les spaghettis, le ciment, le riz, la farine et les légumes.

La réaction des commerçants dominicains ne s'est pas fait attendre. Le président de l'Association des détaillants de Dajabon, Abigail Bueno, cité par le journal, accuse les autorités douanières haïtiennes de vouloir « abuser des petits commerçants d’Haïti puisque la mesure n'affecte pas les grands grossistes haïtiens. »

« Cette situation est l'un des facteurs qui nous conduit à la faillite, nous les commerçants haïtiens et dominicains qui vendons sur le marché grâce au crédit des banques, des coopératives et d'autres établissements commerciaux. Vraiment, cette décision d'empêcher l'entrée des produits dominicains à volonté, cause notre faillite », a déclaré Bueno. Il projette d’organiser une réunion avec les acteurs dans le but de trouver une solution possible au problème.

Une autre réaction de mécontentement enregistrée est celle de Fernando Diaz, président de l'Association des vendeurs sur le marché, qui avertit que « les commerçants seront obligés de bloquer la frontière et tout paralyser ».

La démarche d’interdire l’entrée des produits dominicains par voie terrestre en Haïti n’est pas nouvelle. En septembre 2015, le ministre de l’Economie et des Finances (MEF), Wilson Laleau, a adopté, cette mesure contre 23 produits dans l’objectif, a-t-il expliqué dans un communiqué, « d’un meilleur contrôle de qualité et en vue de mieux assurer la sécurité de la population ». En septembre 2016, le titulaire du MEF d’alors a cassé cette décision  par une déclaration rapportée par la presse dominicaine : « Il n’y a pas aujourd’hui des mesures d’interdiction concernant l’entrée des 23 produits dominicains ».