Samedi 24 Août, 2019

Nouvelle grève des greffiers dans différentes juridictions du pays  

Les greffiers continuent de réclamer de meilleures conditions de travail, une augmentation salariale significative compte tenu du coût de la vie, des programmes de formation continue, des cartes d’assurance et de débit, entre autres.

Les syndicats des greffiers et greffières ont  annoncé, ce lundi 20 mai 2019, une grève d’avertissement de deux jours, jeudi et vendredi prochains, dans les différents tribunaux du pays. Ils entendent par cette grève d’avertissement exiger le respect des engagements pris envers eux par le ministère de la justice et de la sécurité publique lors de leur dernier mouvement de grève en 2017.

Les greffiers continuent de réclamer de meilleures conditions de travail, une augmentation salariale significative compte tenu du coût de la vie, des programmes de formation continue, des cartes d’assurance et de débit, entre autres.

Gregory Avril et Ainé Martin respectivement, président du syndicat des greffiers d’Haïti et président de l’association nationale des greffiers haïtiens, menacent de poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.  

Parallèlement, les  magistrats ont entamé, ce lundi, la semaine de grève annoncée pour réclamer notamment de meilleures conditions de travail et le renouvellement des mandats des juges certifiés par le conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). 

Le président de l’association professionnelle des magistrats à l’initiative de laquelle est lancé cet arrêt de travail  dénonce l’ingérence de l’exécutif dans les affaires du pouvoir judiciaire. Me Wando Saint-Villier s’insurge contre le fait par les autorités de n’avoir rien fait pour tenter de trouver une entente avec le CSPJ malgré l’annonce de la grève.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :