Lundi 18 Février, 2019

[NOTE] L'apport du vodou dans l’insurrection générale des esclaves

Credit: Picslook

Credit: Picslook

Le 23 août 1791 représente une date importante dans l’histoire d’Haïti. À cette date, une grande révolte servile a été déclenchée, aboutissant par la suite à l’indépendance de la première République noire libre du monde. Cette année, le 227e anniversaire de l’insurrection générale des esclaves ne peut en aucun cas échapper à l’attention des Haïtiens.

Pour l'occasion, l’équipe de GEDE FEST a publié une note de presse contenant un message en faveur d’une reconnaissance de l’importance de la culture vodou dans la foulée de ce grand exploit.

Ainsi l’a-t-on écrit : « […] à priori, l’apport de la culture vodou (les chants, les danses, la musique, la nourriture créole), agissant comme un ciment, a été déterminant dans le renforcement des liens et la confiance entre les insurgés. »

C’est ce qui inspire, selon la note, la démarche de GEDE FEST qui se propose de sauvegarder les traditions et la culture haïtienne. « Sans la cérémonie du Bois Caïman, sans le vodou, sans cette insurrection, nous ne serions pas aujourd’hui ce peuple libre, fier de son passé, animé par une joie de vivre même au milieu des difficultés quotidiennes auquel le pays est confronté », des propos attribués à Richard Morse du groupe RAM, producteur du festival.

Il s’avère important de notifier que du 25 octobre au 3 novembre 2018 aura lieu le GEDE FEST qui s’étendra à Port-au-Prince et à Jacmel, pour un rendez-vous avec l’histoire, les arts, la culture et la gastronomie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :