Jeudi 2 Avril, 2020

Nord, Sud, Sud-est, Ouest, Artibonite, Centre: situation et bilan part

Une victime par balle à Jacmel: Photo: Chrisfort Photography

Une victime par balle à Jacmel: Photo: Chrisfort Photography

La situation est extrêmement tendue en Haïti ce vendredi 27 septembre, alors que se déroule une manifestation lancée par l'opposition politique contre le pouvoir en place. Ci-dessous les incidents déjà enregistrés dans les départements cités.

Ouest.

 

Un mort par balle à Petit-Goâve, dans le cadre des mouvements de protestation pour réclamer le départ de Jovenel Moïse. La victime, Juno, est un chauffeur de taxi-moto, selon le journaliste Guyto Mathieu . Les manifestants ont parcouru la ville avec le cadavre à la recherche d'un juge de paix pour le constat.

A Pétion-ville, au moins trois personnes ont été touchées par balles après qu'un véhicule a ouvert le feu sur des manifestants. L'une des victimes accuse la police d'être à l'origine de cette attaque.

Une ancienne maison en bois, style Gingerbread, a été ravagée par les flammes, toujours à Pétion-ville. Les camions de sapeurs-pompiers arrivés sur les lieux ont pu combattre le feu, mais les dommages sont considérables.

 

Des scènes d'affrontements violents entre policiers et manifestants, de casse et de pillage sont enregistrés sur la route de Delmas, notamment à Banj (Delmas 65). Les locaux de la jeune entreprise ont été totalement dévalisés par des manifestants. 

De plus, tôt ce matin, le quartier général de l'Unité de contrôle et de maintien d'ordre (UDMO) de Cité Soleil a été pillé puis incendié ce matin. Les agents ont pu s'échapper de justice, selon nos sources sur place. 

Sud-est.

Au moins quatre personnes sont blessées par balles, à Jacmel, dans la foulée des affrontements entre des agents des forces de l'ordre et des protestataires. Les concernés ont été transportés d'urgence à l'hôpital. Orlando Junior Roc, 32 ans; Shneider Lafortune, 25 ans, Jocelyn Cadet, 32 ans et Rodny Jean Julien, 27 ans, sont les victimes.

En outre, le Tribunal de paix de la commune a pris feu. Les matériels se trouvant à l'intérieur du bâtiment ont été en détruits par les flammes. 

Nord.

A Samarie, au moins six personnes sont blessées par balles par des civils armés, rapporte le journaliste correspondant pour Vision 2000, Gérard Maxineau. Vers 1h 30, des flammes sortaient de plusieurs maisons dans le quartier de Shadda où, selon nos sources, des civiles exhibaient leurs armes pendant que d'autres lançaient des pierres dans toutes les directions. 

 

Sud.

Des manifestants ont vandalisé et pillé plusieurs pompes à essence dans la ville des Cayes, chef-lieu du département du Sud. Discipline Store et Caritas sont parmi les victimes. Des hommes armés cagoulés ont semé la terreur dans la ville où toutes les activités sont paralysées ce vendredi 27 septembre, selon le média local, Medianou.

Artibonite.

A Saint-Marc, le sous-commissariat de la commune a été attaqué et pillé par des manifestants. Aux Gonaïves, dans la zone appelée Bigo, des individus ont attaqué le commissariat locale à coups de jets de pierres. Les agents des forces de l'ordre ont riposté en faisant usage de gaz lacrymogène qui par moment, sont renvoyés vers les policiers.

Centre.

La manifestation poursuivait son cours à 2 h 15. Des tirs nourris ont été entendus alors qu'une foule de manifestants et les agents de la police nationale s'affrontent à notamment des coups de jets de pierres et de gaz lacrymogène. 

Cet article va être mis à jour...

Raoul Junior Lorfils

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :