Jeudi 21 Juin, 2018

Néhémy Pierre-Dahomey remporte un prix pour son roman « Rapatriés »

Néhémy Pierre-Dahomey, auteur du roman « Rapatriés ». Photo : Livres Hebdo

Néhémy Pierre-Dahomey, auteur du roman « Rapatriés ». Photo : Livres Hebdo

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. « Rapatriés », le premier roman de l’écrivain haïtien Néhémy Pierre-Dahomey a séduit le jury des Prix  Révélation de la Société des Gens de Lettres (SGDL). Il s’est mérité le Prix Révélation 2017 avec deux autres titres : « Le courage qu’il faut aux rivières » de Emmanuelle Favier et « Sanglier » de Aurélien Delsaux.

C'est à l’écrivain Olivier Rogez qu’est attribué le grand prix du premier roman pour le titre « L'ivresse du sergent Dida » publié chez Le passage. D’après le communiqué de la SDGL, des prix sont remis à quatre autres écrivains dans le palmarès 2017.

Publié en janvier 2017 chez l’édition Seuil, « Rapatriés » de Pierre-Dahomey nage entre fiction et réalisme. Il traite des thématiques d’actualité tels que l’immigration, l’adoption à travers l’histoire tumultueuse de Belliqueuse, rescapée d’un naufrage, installée dans un quartier baptisé « Rapatriés » qui prête son nom au roman.  

En juillet dernier, on a retrouvé le nom de Néhémy Pierre-Dahomey, installé à Paris, avec les auteurs Gary Victor et Louis Philippe Dalembert, pour le grand Prix des cinq continents de la Francophonie. Prix qu’il aura malheureusement raté au profit de Yamen Manai pour son roman « L’Amas ardent ».

Les lauréats du Prix Révélation seront accueillis le 5 décembre prochain par la SDGL.