Samedi 26 Septembre, 2020

NBA: Les Lakers envoient un message, les Bucks des signes de faiblesse

LeBron James jubile, après un panier décisif contre les Clippers lors du derby de Los Angeles, le 8 mars 2020

LeBron James jubile, après un panier décisif contre les Clippers lors du derby de Los Angeles, le 8 mars 2020

Week-end parfait pour les Lakers de LeBron James, qui ont pris le meilleur sur les Clippers dans le choc de dimanche en NBA, deux jours après en avoir fait de même contre Milwaukee, privé de Giannis Antetokounmpo et encore battu à Phoenix.

. Aux Lakers, la 3e "Bataille de L.A."

2-1 balle au centre. Après deux revers pas vraiment bons pour la confiance en vue des play-offs où ils se sont promis d'en découdre en mai, les Lakers ont quelque peu remis les pendules à l'heure (112-103) face aux Clippers.

LeBron James, auteur de 28 points (9 passes, 7 rebonds) dont quelques paniers cruciaux dans le money-time, a été sur tous les fronts. Ses interventions défensives sur Kawhi Leonard, ce ballon arraché après s'être jeté sur le parquet ont illustré sa détermination. Ses nombreux cris de rage en ont été la bande-son, entre des "MVP! MVP!" scandés dans le Staples Center où les Clippers étaient pourtant hôtes.

Après le succès de vendredi contre Milwaukee, "ç'a été un très bon week-end pour nous", a déclaré le "King", sur lequel Kyle Kuzma a posé une couronne imaginaire une fois la victoire acquise. "Nous avons gardé notre sang-froid pendant 96 minutes. Peu importe ce qui se passait durant ces deux matches, nous avons gardé notre calme et avons continué à faire des +stop+ et à exécuter notre jeu".

Anthony Davis a été aussi important avec 30 points, tout comme le surprenant Avery Bradley, facteur X d'un jour avec ses 24 points (6/12 derrière l'arc). En face, Paul George a été excellent pendant la première période (26 points sur ses 31 au total), et Kawhi Leonard s'est réveillé en vain au 4e quart-temps (27 pts).

Rendez-vous le 9 avril pour le 4e duel entre les Lakers leaders à l'Ouest (49-13) et leur dauphin (43-20).

. Milwaukee prend une insolation

Un seul être vous manque... Sans Giannis Antetokounmpo, souffrant d'une petite entorse de la capsule articulaire du genou gauche, après être mal retombé sur une action contre les Lakers, les Bucks ont concédé une deuxième défaite consécutive, leur troisième en quatre matches, à Phoenix (140-131).

Il la doivent surtout à un premier quart-temps calamiteux en défense, perdu 47-28. Un écart de 20 points confirmé à la pause (77-59). Leur réaction par la suite fut insuffisante pour combler les manquements.

Dans ces conditions, les Suns se sont régalés à l'image de Kevin Booker auteur de 36 points (à 13/17 aux tirs), bien aidé par le gros triple-double de Ricky Rubio (25 pts, 13 passes, 13 rbds).

Côté Bucks, les 39 points de Khris Middleton n'ont pas suffi, à la veille d'un déplacement guère plus simple à Denver lundi, toujours sans Antetokounmpo.

. Solides Raptors, fragiles Celtics

Toronto, actuel 2e à l'Est, se porte bien. Son poursuivant Boston, pas vraiment. Les Raptors ont engrangé une troisième victoire au forceps à Sacramento (118-113), tandis que les Celtics ont cédé pour la quatrième fois sur son parquet en cinq rencontres, face à Oklahoma City (105-104).

Dans les deux cas, la décision s'est faite dans les dernières secondes, voire même à la dernière à Boston, puisque Jayson Tatum (19 pts), gêné par la très bonne défense de Chris Paul (28 pts, 7 passes, 6 rbds), pourtant moins grand de 20 cm, a manqué son shoot.

A Sacramento, De'Aron Fox (28 pts) a fait des miracles dans la dernière minute avec notamment un panier improbable agrémenté d'une faute. Mais le 5 majeur presque au complet (sans Marc Gasol) des Raptors a eu le dernier mot avec 111 points inscrit sur 118.

La fin de match a aussi souri à Miami sur le parquet de Washington (100-89). Pourtant friables hors de leurs bases, les Floridiens ont d'abord déploré la sortie de Jimmy Butler (doigt de pied) avant d'infliger un 25-3 dans le quatrième quart-temps, grâce notamment à Bam Adebayo (27 pts, 14 rbds).

Le Heat en profite pour se rapprocher de Boston, suivi par Indiana, beau vainqueur à Dallas (112-109) malgré l'excellent Luka Doncic (36 pts, 10 rbds, 8 passes).

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :