Dimanche 26 May, 2019

NBA: Golden State a rendez-vous avec Houston

Kevin Durant (d) des Golden State Warriors à la lutte dans la raquette avec Danilo Gallinari des Los Angeles Clippers en match 6 des play-offs NBA, au Staples Center, le 26 avril 2019

Kevin Durant (d) des Golden State Warriors à la lutte dans la raquette avec Danilo Gallinari des Los Angeles Clippers en match 6 des play-offs NBA, au Staples Center, le 26 avril 2019

C'est l'affiche du 2e tour des play-offs NBA aux allures de finale: Golden State a décroché vendredi contre les Clippers son billet pour un duel très attendu face à son grand rival Houston.

Les Clippers ont fait illusion devant leur public pendant la première période durant laquelle ils ont compté jusqu'à dix points d'avance.

C'est l'affiche du 2e tour des play-offs NBA aux allures de finale: Golden State a décroché vendredi contre les Clippers son billet pour un duel très attendu face à son grand rival Houston.

Il a fallu six matches aux Warriors pour venir à bout des Clippers, mais le match N.6 a vite tourné à la démonstration (129-110).

Les Clippers ont fait illusion devant leur public pendant la première période durant laquelle ils ont compté jusqu'à dix points d'avance.

Mais Kevin Durant les a vite fait revenir sur terre: survolté, il a terminé le premier quart-temps avec quinze points et a donné un net avantage à ses Warriors (35-31).

L'ailier de Golden State a définitivement écoeuré les Clippers durant le 2e quart-temps avec 23 points de plus.

Avec 38 points à son actif, à la pause, il semblait bien parti pour battre le record de 63 points marqués dans un match de play-offs par Michael Jordan en avril 1986.

Mais Durant a levé le pied pour finir la rencontre avec 50 points (15 sur 26 aux tirs, dont 6 sur 14 à trois points).

- Kerr admiratif -

"C'est l'une des plus belles performances que j'ai vues dans ma vie et j'ai cotoyé quelques grands joueurs", a souligné son entraîneur Steve Kerr, ancien coéquipier de Michael Jordan à Chicago.

"Il nous porte sur ses épaules depuis quelques matches déjà, il a encore répondu présent", a-t-il ajouté.

Les Warriors auront besoin de Durant, devenu le 6e joueur de l'histoire à enchaîner deux matches de play-offs à 40 points, pour passer l'impressionnant obstacle que représentent James Harden et ses coéquipiers.

C'est assez rare depuis cinq ans pour être signalé: les double champions NBA en titre ne sont pas/plus les grandissimes favoris de cette série.

Ils ont montré contre les Clippers des signes inquiétants de vulnérabilité en concédant deux défaites à domicile et en perdant pied lors du match N.2 (défaite 135-131) après avoir compté 31 points d'avance.

Getty/AFP / Harry HowStephen Curry des Golden State Warriors face aux Los Angeles Clippers lors du match 6 des play-offs NBA au Staples Center, le 26 avril 2019 

Si Durant enchaîne les matches de haute volée, Stephen Curry (24 pts), et surtout Klay Thompson (9 pts, 3 sur 10 aux tirs) sont en retrait.

Plus inquiétant, Curry s'est tordu une énième fois la cheville gauche contre les Clippers vendredi, mais a pu terminer la rencontre.

Les Rockets seront, eux, reposés avant le début de leur duel face aux Warriors dimanche.

Ils ont éliminé Utah en cinq matches (4-1) mercredi et ont rallié Oakland dès vendredi, en pariant sur une qualification de Golden State.

- L'affront de 2018 -

Plus que Harden, meilleur marqueur du Championnat 2018/19 (36,1 pts par match en saison régulière) et MVP en titre, le principal atout des Rockets est d'avoir été... éliminés par ces mêmes Warriors en finale de conférence il y a près d'un an.

Les Texans ont mené trois victoires à deux, avant de perdre les deux derniers matches en l'absence de Chris Paul, blessé.

Et depuis, ils sont obnubilés par ces retrouvailles dans l'espoir de prendre leur revanche.

Getty/AFP/Archives / Bob LeveyJazz Clint Capela (g) des Houston Rockets tente un panier face à Derrick Favors d'Utah Jazz en match 1 des plays-offs NBA, le 14 avril 2019 à Houston

"Je veux vraiment les affronter, si on veut être champions, il faut battre les champions", avait ainsi déclaré mercredi le pivot suisse Clint Capela.

Golden State, qui semble avoir parfois du mal à rester motivée cette saison, sait à qui s'attendre.

"C'est une équipe talentueuse, avec des joueurs très intelligents qui shootent bien, qui défendent bien et qui pénétrent bien. Il faudra bien défendre et beaucoup marquer", a prévenu Durant.

"On est habitué à enchaîner les matches, avoir un jour ou deux jours de repos de moins, ce n'est pas grave", a-t-il conclu.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :