Dimanche 20 Septembre, 2020

Naomi Osaka n’est plus la même sans son ancien Coach Sascha Bajin

Naomi Osaka et son ancien coach Sascha Bajin. Photo: Tennis.life

Naomi Osaka et son ancien coach Sascha Bajin. Photo: Tennis.life

Depuis son divorce d'avec son ancien coach Sascha Bajin, rien ne va plus pour Naomi Osaka...

Ce n'est pas le bonheur pour la numéro un mondiale, éliminée ce jeudi au tournoi à Birmingah Classic par Yulia Putintseva (# 43 mondiale) en 2 sets (6-2 ; 6-3 ). Une performance du tout pas à la hauteur de la Japonaise d’origine haïtienne qui s’est fait éliminer une énième fois d’une compétition depuis sa surprenante séparation avec son coach Sascha Bajin.

Bien sûr, les fans et les commentateurs sportifs n’attendaient pas à ce que Naomi Osaka remporte tous les tournois auxquels elle participe. Cependant ils s’attendaient à ce que la championne d’Australie montre un certain caractère dans ses matchs. Ce qui ne fut pas le cas à Birmingham, où elle a pratiquement perdu tout son jeu et s’est inclinée contre Yulia Putintseva.

Dubai, Indian Wells, Miami

A Indian Wells où elle défendait son titre de champion en mars dernier, Naomi Osaka n’a pas non plus été convaincante et n’a même pas pu se qualifier pour les quarts de finale, alors que la saison passée elle avait soulevé le trophée. A Miami, cette année, - là où elle a eu de très bons souvenirs la saison dernière en battant pour la première fois son idole Serena Williams-, la joueuse de 21 ans est tout simplement passée à côté du tournoi, éjectée dès le second tour par la Taiwanese Hsieh Su-Wei en 3 sets (6-4 ; 6-7 ; 6-3).

A Dubai, c’était encore pire. La vainqueur de l’US Open a été balayée d’entrée de jeu par la Française Kristina Mladenovic qui a réalisé le match de sa carrière. Dans aucune des compétitions post Sascha Bajin, Naomi Osaka n’a été convaincante et n’a pu accéder à une finale. Son meilleur résultat était à Stuttgart où elle s'est retirée en demi-finales pour cause de blessure. 

Le renfort de Jermaine Jenkins, un coup d’épée dans l’eau

Malgré le renfort du nouveau coach Jermaine Jenkins, rien n'y fait. Osaka n’arrive pas à remonter sa pente. Au contraire, elle est de moins en moins performante et est en passe de perdre son trône de numéro un mondial. A Madrid, à Rome, elle n’est pas allée plus loin que les quarts de finale. En France, elle a perdu sa série d’invincibilité en grand chelem (16 victoires). La japonaise a été éliminée dès le 3e tour de Roland Garros. 

Soulignons qu’après son titre à US Open 2018, Naomi Osaka a disputé trois tournois. Le Japon Open où elle a atteint la finale; le China Open dans lequel elle a été demi-finaliste et aux Masters de Singapore au cours duquel elle a été forcée d’abandonner pour blessure.

Wimbledon s’avance à grand pas. Naomi sera-elle prête, ne serait-ce pour faire bonne figure dans ce 3e grand chelem convoité par les meilleurs joueurs du monde? « Je veux gagner tous les matchs que je joue », avait-t-elle confié après sa défaite à Miami Open. Mais jusqu’à présent, les fans restent sur leur faim...

La volonté est là, le talent aussi présent. Le Times voit même en Naomi Osaka la prochaine Serena Williams. Mais elle doit se ressaisir. 

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :