Mercredi 13 Décembre, 2017

Mort suspecte d’un agent de la Garde civile de la MINUJUSTH en Haiti

Une enquête est ouverte par la mission pour faire la lumière sur les circonstances de sa mort. S’agit-il d’une mort violente ou d’un suicide.

Un agent de la Garde civile déployée dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH) est décédé lundi pour des causes qui font l'objet d'une enquête lancée par la mission.

« Notre triste au revoir à Pablo, un garde civil qui est mort aujourd'hui alors qu'il collaborait à la Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti et nos condoléances à ses proches. Repose en paix, frère », a déploré la Garde civile sur son compte Twitter officiel.

L'agent se trouvait chez lui et essayait de déménager dans un hôpital pour recevoir une assistance médicale, bien que finalement seul son décès ait pu être confirmé, selon des sources de la Garde civile.

Au début, il est exclu qu'il s'agisse d'une mort violente ou d'un suicide, bien que la mission de l'ONU ait ouvert une enquête pour tenter de déterminer les causes de la mort.

La Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), relais de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation qui a duré 13 ans dans ce pays (MINUSTAH), cherche à aider le gouvernement haïtien à consolider les acquis du renforcement des institutions et de l'état de droit, assiste au développement de la police et au renforcement des droits de l'homme.