Mardi 15 Octobre, 2019

Mort d'un deuxième enfant migrant guatémaltèque détenu aux Etats-Unis

Le centre médical Gerald Champion d'Alamogordo, au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), où les autorités ont rapporté la mort d'un petit migrant guatémaltèque de 8 ans, le 25 décembre 2018

Le centre médical Gerald Champion d'Alamogordo, au Nouveau-Mexique (Etats-Unis), où les autorités ont rapporté la mort d'un petit migrant guatémaltèque de 8 ans, le 25 décembre 2018

Un garçon guatémaltèque de 8 ans détenu aux Etats-Unis est mort dans un hôpital du Nouveau-Mexique mardi, alors qu'une autre enfant migrante, décédée également aux mains des autorités, était enterrée au Guatemala.

L'équipe médicale a d'abord diagnostiqué un "simple rhume", mais le garçonnet a ensuite eu une poussée de fièvre, ont précisé les autorités. Gardé en observation pendant une heure et demie, il est sorti de l'hôpital avec des médicaments prescrits.

Le Guatemala, pays d'origine de l'enfant, "va demander aux autorités américaines une enquête transparente et sérieuse sur cette affaire", a réagi le ministère guatémaltèque des Affaires étrangères dans un communiqué. "Des rapports médicaux ont été demandés pour clarifier les causes du décès", a ajouté le ministère.

- "Coeur brisé" -

"Une histoire si épouvantable à entendre le jour de Noël", a déploré sur Twitter Marc Veasy, élu démocrate du Texas à la Chambre des représentants.

"La cause officielle de la mort de l'enfant n'est pas connue", a précisé le CBP, promettant un "examen indépendant et approfondi des circonstances" du décès.

-"Rêve-"

La mort de Jakelin Caal avait suscité une onde de choc aux Etats-Unis, alors que des milliers d'enfants migrants sont actuellement détenus dans des structures surpeuplées.

"Cette fillette a quitté la maison heureuse, en quête d'un rêve, mais malheureusement elle est morte en chemin", a dit à l'AFP Alberto Pop, le responsable de la communauté maya d'où était originaire l'enfant.

Donald Trump a aussi déployé en octobre la Garde nationale, puis l'armée, à proximité de la frontière mexicaine, à l'approche d'une caravane de migrants centraméricains.

L'immigration vers les Etats-Unis provient actuellement principalement de pays d'Amérique centrale (Honduras, Salvador, Guatemala), que des familles entières fuient pour échapper à la violence et à la criminalité des gangs.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :