Mercredi 19 Février, 2020

Mondy Prunier, un jeune footballeur haïtien qui brille en Guadeloupe

Mondy Prunier, un jeune footballeur haïtien de 21 qui brille en Guadeloupe avec Red Star Football Club. Interview

Mondy Prunier, un jeune footballeur haïtien de 21 qui brille en Guadeloupe avec Red Star Football Club. Interview

Auteur d’un doublé euphorique dimanche 19 janvier face à Rapide Club lors des 16es de finale de la Coupe de la Guadeloupe (5-0), la jeune pépite de Carrefour, Mondy Prunier, continue de faire les délices des supporteurs de la formation Red Star Football Club et de la presse guadeloupéenne.

Arrivé au sein de l’équipe en octobre dernier, il a déjà empilé une quinzaine de buts et distribuer plus d’une dizaine de passes décisives en seulement douze matchs disputés. Surnommé « la perle d’Haïti » par France Antilles et « l’Epinal » par la St-Pierroise 7 janvier dernier, les rêves les plus fous de Prunier c’est d’enfiler la tunique bleu et rouge de la sélection nationale et fouler la pelouse d’un des cinq grands championnats au monde. Interview.

Loop Haïti : Comment avez-vous commencé dans le football ?

Mondy Prunier : Je suis formé à l’association sportive de Truitier, une école de football basée à Carrefour. Jean Romel Anéas est le coach principal du club. Après deux saisons à AST, j’ai rejoint USCAR qui est un club de deuxième division à Carrefour où j’ai vécu pendant deux saisons. Durant la première, j’ai marqué 11 buts en 10 matchs. Pour l’année suivante, j’ai scoré 9 buts en 9 matchs joués.

Après, j’ai dû abandonner pour rejoindre Red Star Football Club en Guadeloupe où j’évolue actuellement avec le dossard 2 en attaquant de pointe. J’ai déjà marqué une vingtaine de buts et réaliser une douzaine de passes décisives.

LH : Depuis quand avez-vous rejoint Red Star ? Comment s’est démarré le processus de recrutement ?

MP : De passage en Haïti le président de Red Star, Paulin Éric, a assisté à un match de foot que je disputais au centre sportif de Carrefour un samedi matin. Par le biais de coach Anéas, il m’a appelé pour un stage à Red Star de janvier à mars 2019 où j’ai été titulaire à six reprises en marquant sept buts. À l’époque, le club jouait en première division. Lorsque j’étais arrivé, l’équipe était à la douzième place. Trois mois plus tard, je l’ai aidée à gravir six échelons. Toutefois, j’étais contraint d’abandonner après trois mois parce mon visa était expiré, et j’étais donc obligé de retourner en Haïti. À la fin de la saison, Red Star était descendue en division 2.

LH : Comment les dirigeant du Red Star ont-ils réagi à votre départ ? Ont-ils apprécié votre rendement ? Étaient-ils satisfaits ?

Paulin était vraiment satisfait de ma performance. C’est pour cette raison qu’il m’a invité encore une fois pour prêter main forte au club pour la saison régulière 2019-2020.

Je suis en train de donner le meilleur de moi-même. L’équipe cartonne en tête avec 39 points après onze matchs disputés.

Grace à ma performance et mes qualités techniques, j’ai pu rallier quatre autres joueurs haïtiens qui évoluent au sein de Red Star comme moi. Nous sommes cinq Haïtiens à présent, et nous évoluons très bien.

LH : Quels sont vos confrères haïtiens ?

MP : Steevenson Dumond (gardien), Daniel Villassaint (médian défensif), Edmond Jean Wilaire et Marc Bernard (en attaque comme moi). Nous faisons tous un très bon travail.

LH : Pour votre premier stage, les journaux locaux parlent de blessure mais vous dites que votre visa a été expiré. Il y a une confusion. Où se cache la vérité ?

MP : C’est vrai que j’ai été blessé aux orteils mais la cause principale de mon retour en Haïti a été la date d’expiration de mon visa de séjour. J’ai raté deux matchs à cause de la blessure qui s’était arrivée en mars, au même moment de la date d’expiration.

LH : Quelle est la durée de votre visa actuellement ? Serez-vous de retour en Haïti à la fin de cette saison ?

MP : Non, je n’aurai pas les mêmes difficultés à la fin de la saison. J’ai un visa qui expire en juillet prochain, et je rentrerai en Haïti en juin.

LH : Avez-vous signé un contrat professionnel avec Red Star ou êtes-vous encore stagiaire ?

MP : Bien sûr, c’est un contrat. Je ne veux pas parler de sa nature.

LH : Vous évoluez là-bas depuis pratiquement deux saisons. Quel sont vos objectifs avec le club?

MP : Mon objectif pour le club c’est de l’aider à remonter en première division, et je suis prêt à me sacrifier pour arriver à ce stade. Mon objectif personnel c’est de me voir en Angleterre, Italie, France ou simplement dans l’un des cinq grands championnats majeurs au monde. Voilà pourquoi je continue à travailler quotidiennement pour atteindre cet objectif.

LH : En Février prochain, vous effectuerez un stage de dix jours dans un club en France. Lequel ? À quoi espérez-vous ?

MP : Je dois me rendre en France le 9 février prochain mais le stage débutera le 12. Boulogne sur Mer est le nom du club. Si tout se passe bien, je signerai un contrat avec Boulogne à la fin du stage.

LH : Avez-vous en perspective de jouer pour la sélection haïtienne de football ?

MP : Bien sûr, c’est mon plus grand rêve de porter les couleurs de la sélection nationale. Que ce soit la U-23 ou senior, je dois quand même un jour porter le maillot de la sélection.

Propos recueillis par Wilner Bossou et Websder Corneille

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :