Jeudi 13 Août, 2020

Mondial-2018 - Groupe D: Pour Messi, c'est maintenant ou jamais

Les Argentins sont tombés dans un groupe piège avec la Croatie de Luka Modric, l'Islande, équipe surprise de l'Euro-2016 qui avait éliminé l'Angleterre en 8e de finale, et le Nigeria, un client réputé.
(crédit photo : AFP)

Les Argentins sont tombés dans un groupe piège avec la Croatie de Luka Modric, l'Islande, équipe surprise de l'Euro-2016 qui avait éliminé l'Angleterre en 8e de finale, et le Nigeria, un client réputé. (crédit photo : AFP)

Il aura 31 ans pendant le Mondial-2018 et n'a jamais gagné de trophée majeur avec l'Argentine: pour Lionel Messi, c'est le moment où jamais de briller au sommet.

Car c'est bien ça le drame pour Leo. Il a tout gagné avec le FC Barcelone, y compris cinq Ballons d'or, mais on le compare toujours avec Diego Maradona, qui lui avait gagné la Coupe du monde en 1986 avec l'Albiceleste.

Les Argentins sont tombés dans un groupe piège avec la Croatie de Luka Modric, l'Islande, équipe surprise de l'Euro-2016 qui avait éliminé l'Angleterre en 8e de finale, et le Nigeria, un client réputé.

Surtout que le parcours de qualification de l'Argentine n'a pas été de tout repos dans la zone Amérique du Sud. On a même cru à un moment que Lionel Messi allait rester à quai, comme d'autres grands joueurs qui n'ont à pas réussi à se qualifier à l'image de Gianluigi Buffon (Italie) ou encore Arjen Robben (Pays-Bas).

Jorge Sampaoli, sélectionneur argentin, sait en tout cas ce qu'il a à faire: "Le football doit un Mondial à Messi".

L'ailier islandais Johann Berg Gudmundsson attend avec impatience de croiser l'Albiceleste: "Je l'avais dit avant le tirage, je voulais le Brésil ou l'Argentine. Pour le premier match de l'Euro, nous avons joué Cristiano Ronaldo, cette fois, ce sera Messi".

Comment arrêter Messi ? Chacun a sa petite idée. Gernot Rohr, coach du Nigeria, a sa vision comme il l'explique à l'AFP: "Ce n'est pas comme à mon époque où tu disais: +Tu marques Platini, Maradona ou Susic...+. C'est collectivement qu'on pourra l'arrêter, en doublant le marquage, en bloquant les passes qui lui sont destinées, en coupant à la source".

"Une fois qu'il a le ballon, il faut une extrême vigilance collective: deux voire trois personnes qui doivent être sur sa route. Il va être à mon avis très motivé, il sera là", conclut le technicien des Super Eagles.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :