Mercredi 18 Septembre, 2019

Moïse Jean-Charles ne "respecte rien", selon Georges Michel

Moïse Jean-Charles ne "respecte rien", selon Georges Michel. Photo: COSSY ROOSEVELT/ CHALLENGES

Moïse Jean-Charles ne "respecte rien", selon Georges Michel. Photo: COSSY ROOSEVELT/ CHALLENGES

L’historien Georges Michel a critiqué l’action de l’ex sénateur Moïse Jean-Charles qui a profané le bicolore haïtien à Vertières en hissant le drapeau noir et rouge au cours d’une manifestation. Pour lui, cet acte est « inqualifiable et condamnable » puisque le drapeau noir et rouge représente la dictature des Duvalier que le peuple haïtien a enduré pendant 22 ans.

« Le drapeau bleu et rouge est le symbole du peuple haïtien et non celui de Jovenel Moïse. Que Moïse Jean-Charles aille régler ses problèmes personnels avec le président sans s’attaquer au symbolisme haïtien », a lancé Georges Michel dans une interview accordée à une station de radio privée de la capitale.

Le Constitutionnaliste déclare que l’ex parlementaire « a perdu son rôle » et il dit espérer que son acte lui « coutera cher ». Georges Michel croit que c’est au commissaire du gouvernement du Cap-Haïtien d’agir contre Moïse Jean-Charles.

« C’est un type qui ne respecte rien. Un allemand ne peut pas se permettre de hisser le drapeau nazi sans être condamné. Un Haïtien ne pouvait se permettre également un tel acte sous le pouvoir des Duvalier », a-t-il fait savoir. L’historien pense que c’est l’absence de l’Etat haïtien qui a cautionné cet acte de la part du fondateur de la Plateforme Dessalines.

Georges Michel a rappelé que le drapeau noir et rouge existe depuis 1764 avec le Code d’Estaing et appartenait aux « colons blancs » qui utilisaient les esclaves de Saint-Domingue dans la guerre de Savannah. « Dessalines a décidé d’adopter ces couleurs en 1805, puis a décidé de changer ces couleurs en bleu et rouge avant sa mort », raconte l’historien soulignant que les choses doivent être remises à leurs places.

Samedi dernier, lors d’une manifestation organisée par l’opposition à Cap-Haïtien, Moïse Jean-Charles et ses sympathisants ont hissé le drapeau noir et rouge sur le site de Vertières. Une action qui a été dénoncée par plusieurs membres et organisations de la société haïtienne.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :