Samedi 29 Février, 2020

Moïse JC prévoit un mouvement "noir et rouge" dès le 1er janvier 2019

Photo: News-Anmwe

Photo: News-Anmwe

Le leader du parti Pitit Desalin n’entend pas lâcher le dossier du bicolore bleu et rouge qu’il veut à tout prix remplacer par deux morceaux d’étoffe de couleur noir et rouge comme drapeau national. Intervenant à l'émission "L'invité du midi" de la Télévision Caraïbes, l’ex sénateur annonce qu’il entreprendra une série de mouvements en noir et rouge dès le 1er janvier 2019.

« Le premier janvier 2019, nous ferons de notre mieux pour afficher le drapeau noir et rouge partout à travers le pays », clame Moïse Jean-Charles. Une façon pour le sénateur de célébrer les 215 ans de l’indépendance de la première République noire du monde.

Le leader de Pitit Desalin dit vouloir changer l’ultime tradition des Haïtiens qui veut qu’entre compatriotes, les Haïtiens fassent des souhaits ou des vœux de "bonne et heureuse année". Selon lui, la meilleure manière de célébrer "le nouvel an" au nom de la Patrie, c’est de souhaiter une bonne fête de l’indépendance à tous les Haïtiens et Haïtiennes.

De ce fait, l’ex-sénateur du Nord espère démarrer une campagne de "bonne fête de l’indépendance" dès janvier 2019 avec un ensemble de "drapeau noir et rouge" qu’il dit considérer comme le vrai emblème des Haïtiens.

À rappeler que, lors de sa dernière action à Vertières en date du 18 novembre, plusieurs organisations politiques et bien d’autres de la société civile ont qualifié de "profanation du drapeau" le fait que l’ancien sénateur Jean-Charles avait ordonné à ses sympathisants de descendre au mât de Vertières le bicolore national pour le remplacer par deux morceaux d’étoffe noir et rouge.

Un acte pour lequel l’historien Georges Michel dit croire que le sénateur ne fait que creuser sa propre tombe.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :