Mardi 22 Octobre, 2019

Mise en accusation : la séance nouvellement mise en continuation

Des députés proches du pouvoir en place

Des députés proches du pouvoir en place

La séance de mise du président de la République Jovenel Moïse a été, de nouveau, mise en accusation, ce lundi 12 août 2019. Le président de la Chambre basse Garry Bodeau a pris cette décision en raison de l'insécurité qui règne aux alentours du Parlement.

Seulement 60 députés ont répondu au deuxième appel nominal. 54 ont répondu au premier appel.

Vu la particularité de cette séance, le bureau de la chambre l’avait fixée à 11 heures du matin. Le premier appel nominal a eu lieu à 4 heures 54mn. Les députés étaient en retard d’environ de cinq heures de retard.

Une vive tension a régné devant le Parlement où des individus avaient dressé des barricades incendiées et ont lancé des pierres en direction du palais, des véhicules de députes ont été  brisées ainsi que  la vitre de la porte d’entrée de la Chambre basse.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :