Mercredi 5 Août, 2020

Mikaben, artiste au complet

Polyavalent, voilà le terme qui résume la multiplicité de talent que Mikaben étarque, un peu partout : dans sa voix, sous ses doigts, dans sa manière de bouger, ses compositions, etc. Tout a commencé en 2000  avec la sortie de l’album  « Vwayaj »… non, ce n’est pas comme ça, on reprend.

Dompteur de rythmes, musicien à la versatilité inouïe, l’aventure de Michaël Benjamin dit Mikaben, a débuté très tôt avec la musique. Elevé dans un environnement musical, baigné très tôt dans l’influence de son père, Lionel Benjamin (Le père Noel Haïtien), Mika dès son plus jeune âge a appris à harmoniser le son d’avec les mots pour accoucher des chefs-d’œuvre cadencé au rythme des coeurs qui s'emballent. Ce qui lui vaudra plus tard, la déxtérité de cet acccoucheur de hits qu'il est devenu.

Cependant, l’envol a bel et bien eu lieu avec « Ou Pati », version reprise par Ayiti Twoubadou, ce vaste projet réunissant plus d’une trentaine d’artistes au début des années 2000, c’est aussi le plus beau souvenir de Mika. Son premier contact  avec le public a d'ailleurs été établi avec Nwèl Tristès, une chanson culte qui retrace sans fards et avec des justes mots cette période de fin d’année, dans le contexte haïtien, pur jus.

S’ensuit, l’expérience de Krezi en 2005, où le jeune artiste a vécu de très bons moments avec l’équipe. Se sentant dans un carcan, Mika a décidé de tout lâcher pour recouvrer sa liberté. « Je n’étais pas juste un artiste Compas, je ne me voyais pas ainsi. » « J’ai voulu juste être libre », confie-t-il l’air détendu. C’est ainsi qu’en 2009, Mika a décidé de raccrocher avec Krezi pour lancer sa carrière solo.

Et depuis, le reste est de l’histoire. Collaboration avec des artistes nationaux et internationaux, plusieurs hits en rotation. Une présence renforcée un peu partout, sans taire quelques expériences moins élogieuses, telles la passade Konbeat avec Olivier Duret.

Tout le long de sa carrière, le fils du « Tonton Noël Haïtien », a fait de belles expériences, connu de bons moments, mais des circonstances peu enviables se sont aussi presentées à lui, mais l’artiste dit ne pas les garder en mémoire, « M pa ret sou yo. »

Aujourd’hui, plus mature que jamais, Mikaben est prêt à avancer. Résolu d’atteindre ce succès indéniable auquel il aspire. Avec la signature avec Warner France pour la distribution de "Ti Pam Nan" et quelques albums, Mika est tout le temps à la cuisine où il concocte quelque chose d’exquis à offrir à ses fans. L’attente ne sera pas longue, mais peu importe, elle en vaudra le coup, promet l’artiste. D’ailleurs il a pris le temps d’adresser un message important à ses supporters, dont vous prendrez connaissance sous peu. En attendant, Mika prête ses services à Kaï de Richard Cavé, une aventure qui se veut passionnante et qui n’est pas prête de s’éteindre.  

En attendant, #LoopAkoustik s’est offert le plaisir de l’accueillir sous les plateaux de Baxx Entertainment, où il a interprété 3 morceaux de son riche répertoire. Vibration garantie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :