Jeudi 18 Juillet, 2019

Michel Martelly tourmenté par le Petrocaribechallenge ?

Michel Martelly tourmenté par le Petrocaribechallenge? Photo: JEPEPLA

Michel Martelly tourmenté par le Petrocaribechallenge? Photo: JEPEPLA

Michel Joseph Martelly est sur la liste des anciens responsables de l’Etat accusés par les initiateurs du mouvement #Petrocaribechallenge dans la dilapidation des fonds évalués à 3,8 milliards de dollars qu'ont prêté le Venezuela à Haïti. L’ancien président a déjà émis plusieurs réactions sur le mouvement entrepris il y a quelques semaines à travers les réseaux sociaux.

Après avoir été remarqué dans une première vidéo en train d’insulter un citoyen haïtien au bord d’un lac aux Etats-Unis, Michel J. Martelly qui a repris son métier de chanteur depuis quelques temps, a refait ses prouesses avec certains animateurs, dont Junior Dorcin (Rigolo), qui lui posait quelques questions au sujet du #Petrocaribechallenge.

L’animateur Guy Wébern Guerrier, dit Guy Wéwé, a également adressé quelques questions à propos du mouvement qui, semble-t-il, n’ont plu à l’ex-président. « Vous pouvez m’attaquer, mais je ne manquerai pas de vous invectiver », a lancé Michel Martelly aux citoyens qui demandent des comptes.

Selon lui, il existe d’autres rapports accusant d’autres personnalités dans des affaires louches que les protestataires ont décidé d’ignorer. Dans ses propos, il a particulièrement pris le soin d’indexer quelques-uns de ses adversaires tels que le militant des droits humains Pierre Espérance et le journaliste Jean Monard Metellus.

 

« Les initiateurs de ces manifestations ne sont que des coupables qui n’aimeraient pas qu’une bonne enquête soit faite au sujet du dossier Petrocaribe », poursuit l’animateur de Sweet Micky qui laisse croire qu’il aimerait que cette affaire aboutisse par une grande enquête.  

Hier, des centaines de citoyens ont marché à travers les rues de la capitale pour demander que lumière soit faite sur le dossier des fonds Petrocaribe. A Junior Rigolo, Michel J. Martelly a laissé croire que ces milliers de citoyens s’inquiètent qu’ils se pointent aux prochaines élections de 2022. « Mais, c’est ce qui arrivera », a-t-il dit comme pour décrire une fatalité.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :