Vendredi 23 Août, 2019

Menaces de mort contre des juges: Jean Michel Lapin visite la CSC/CA

Le Premier ministre, désigné, Jean Michel Lapin

Le Premier ministre, désigné, Jean Michel Lapin

Le Premier ministre nommé Jean Michel Lapin a visité ce vendredi 28 juin la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif (CSCCA) afin de se renseigner sur les menaces de morts contre plusieurs juges de l'institution et apporter son soutien au travail de la Cour.

Depuis (et même avant) la publication du rapport final de la Cour supérieur des comptes sur la gestion des fonds Petrocaribe, les juges de la Cour déclarent qu'ils font face à des difficultés. Plusieurs d'entre eux ont fini par quitter le pays suite aux menaces de mort reçues de la part d'individus jusqu'ici non identifiés.

Informé de la situation, le Premier ministre nommé Jean Michel Lapin a réalisé ce vendredi une visite de courtoisie dans les locaux la CSC/CA où il a rencontré le président de l'institution, Pierre Volmar Desmesyeux. Le Premier ministre nommé a fait savoir dans les micros de la presse qu'entant que responsable de la sécurité publique et chef du CSPN, il ne saurait être indifférent face à cette situation.

« J’étais venu pour échanger des idées avec le président de la Cour et voir dans quelle mesure je peux aider à solutionner les problèmes que traverse la cour en ce moment », a-t-il dit. « Nous n’avons pas seulement discuté des persécutions que subissent les juges, mais aussi des problèmes administratifs que rencontre la Cour », a-t-il aussi souligné. Lapin indique n'avoir pas discuté des détails quant aux menaces. "Mais nous avons identifié des pistes de soutien afin de voir comment la Cour peut réaliser les travaux que lui confèrent ses attributions ainsi que la société haïtienne », a-t-il rassuré.

Le chef du CSPN qui dit croire en la justice invite les conseillers menacés à porter plainte par-devant un tribunal. Puisque, dit-il, la plainte est le point fondamental pour qu’il y ait une enquête. « Nous encourageons les conseillers de la CSC/CA qui ont subi des menaces à déposer formellement des plaintes afin qu’une enquête soit diligentée... ».

Par ailleurs, le chef du CSPN prévient les agresseurs qu’il ne servira à rien de menacer les juges. Pour lui, toutes personnes citées dans le rapport sur la gestion de Petrocaribe ont le droit de comparaître devant le tribunal administratif de la Cour pour contester son accusation ou du moins faire valoir son droit devant un tribunal correctionnel.

« Je ne pense pas que la CSC/CA puisse rapporter de fausses informations dans un rapport. Toutes personnes voulant que ce rapport soit sujet de débat peuvent le contester devant un tribunal », tance le Premier ministre nommé. Quant à la sécurité des juges de la Cour des comptes, le locataire de la Primature rassure que l’État prendra toutes les dispositions nécessaires en ce sens.

Et pour l’avancement du dossier, monsieur Lapin dit souhaiter le retour des juges qui ont fui le pays. « Nous avons demandé au président de la Cour de solliciter le retour des juges qui ont laissé le pays afin que ces derniers puissent revenir au pays pour servir convenablement leur patrie, la CSCCA comme toutes les autres institutions étatiques demeurera alors que les gouvernements se succéderont ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :