Dimanche 15 Septembre, 2019

Me Ocnam Daméus se présente comme le "manager" du dossier Petrocaribe

Clamé Ocnam Daméus, Commissaire du gouvernement/ Photo: AlterPresse

Clamé Ocnam Daméus, Commissaire du gouvernement/ Photo: AlterPresse

Ceux qui trouvaient qu’il était nécessaire que le dossier Petrocaribe ait un chef de fil, verront leurs vœux désormais exaucés. Me Clamé Ocnam Daméus est donc le manager officiel de Petrocaribe! Il s’en est ainsi présenté, le mardi 23 octobre 2018, à qui veut l’entendre, lors d’une conférence présentée à son bureau au parquet. A ce titre, le chef du parquet de la capitale fait valoir qu’il est compétent pour distribuer les tâches dans cette affaire.

Dans la même veine, celui qui s’autoproclame le manager de l’affaire Petrocaribe défend sa légitimité et la légalité des lettres d’invitations adressées à des anciens commis de l’État et un responsable de firme de construction dans le  cadre de l’enquête ouverte par le parquet sur le dossier Petrocaribe en dépit du fait que l’affaire est à la phase d’instruction. Le parquetier rejette ainsi les arguments avancés par des hommes de lois faisant croire à l’existence d’une erreur procédurale dans ses démarches.

Outre l’article 13 du code d’instruction criminelle évoqué et qui, dit-il, lui permettra d’initier le processus de judiciarisation du dossier Petrocaribe, Me Daméus affirme qu’en sa qualité de garant de l’ordre public, il est en droit d’intervenir chaque fois que l’ordre public est menacé. Et, c’est ce qui se passe à travers les manifestations persistantes qui sont devenues de plus en plus importantes dans les rues des différentes villes du pays pour exiger des explications sur l’utilisation des fonds Petrocaribe, indique Clamé Ocnam Daméus.

Par ailleurs, Me Clamé-Ocnam Daméus dit n’avoir aucune objection au motif avancé par Laurent Lamothe dans sa correspondance à lui adressée concernant son absence au parquet. Me Daméus dit envisager d’envoyer une nouvelle invitation à l’ex-chef de gouvernement sitôt qu’une entente sera trouvée entre le barreau de l’ordre des avocats de Port-au-Prince et la  police nationale d’Haïti (PNH).

Laurent Salvador Lamothe avait, dans sa correspondance adressée à Me Daméus par l’intermédiaire de ses défenseurs, évoqué justement l’indisponibilité de ses avocats pour l’accompagner en raison du conflit opposant le barreau de la capitale et la police.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :