Dimanche 18 Novembre, 2018

Mbappé à l'AFP: "J'ai fait tout ce qui était en mon possible" pour gagner le Ballon d'Or

La pépite du PSG Kylian Mbappé, le 8 novembre 2018 à Paris

La pépite du PSG Kylian Mbappé, le 8 novembre 2018 à Paris

"J'ai fait tout ce qui était en mon possible" pour gagner le Ballon d'Or, a confié à l'AFP Kylian Mbappé, à la veille de la clôture du vote d'environ 200 journalistes qui consacrera le meilleur joueur de la planète, le 3 décembre prochain.

Q: Pensez-vous que votre incroyable année, marquée par le sacre mondial en Russie, s'achèvera par un Ballon d'Or ?

Q: Qu'est-ce qui fera la différence selon vous ?

Q: Pensez-vous par exemple que votre doublé contre l'Argentine de Lionel Messi en huitièmes de finale (4-3) du Mondial aura marqué les esprits ?

- "Personne ne fait mieux" que Messi et Ronaldo -

R: "Non, parce que ce sera la fin quand il y aura quelqu'un qui fera mieux. Personne ne fait mieux pour l'instant (rires)!"

R: "Je ne pense pas que l'un des deux remportera le Ballon d'Or cette année parce que c'était une année de Coupe du monde. Et la Coupe du monde prime. Mais si on prend le joueur à l'état pur, il n'y a pas meilleur encore. Cette année, c'était encore eux les deux meilleurs. Messi finit meilleur buteur européen, Ronaldo meilleur buteur de la Ligue des champions..."

R: "Franchement j'espère ! On a fait quelque chose de grand. Ce ne serait pas injuste parce que c'est un mot fort mais ce serait dommage qu'un Français ne le remporte pas. Parce qu'on a marqué l'histoire et ce serait bien que cela soit récompensé."

R: "Je ne sais pas parce que +CR7+ (surnom et marque de Cristiano Ronaldo, ndlr) c'est quelque chose de grand. Il a réussi à construire sa marque et à ce qu'elle devienne internationale. La mienne n'est pas à ce stade-là encore. J'évolue petit à petit, elle évolue petit à petit. Je l'ai dit, je le répète, cela passera par le terrain aussi".

R: "Se rendre compte, oui et non parce que je ne contrôle pas tout ce qui se fait. Devenir un footballeur c'est ça aussi, il y a le terrain mais tout ce qu'il y a autour qu'il faut aussi gérer. Ce n'est pas évident mais j'apprends, je continue d'apprendre. J'ai des gens qui m'entourent et qui m'aident à surmonter les épreuves les unes après les autres."

R: "Toutes les Coupes du monde que je peux jouer ! On joue pour gagner donc si j'en joue quatre, je veux en gagner quatre. Il faut aller étape par étape. J'en ai gagné une déjà, et il faut se préparer et gagner avec son club, avec la sélection aussi. Il y a des objectifs à court terme avant de penser à 2022. Mais le bilan, c'est toujours gagner."