Vendredi 21 Septembre, 2018

Michel Martelly s'attaque à Trump pour ses injures envers Haïti

Michel Joseph Martelly, 56e président de la république d'Haïti. Photo: Hector Retamal/ AFP

Michel Joseph Martelly, 56e président de la république d'Haïti. Photo: Hector Retamal/ AFP

« Les Haïtiens sont des combattants et de rudes travailleurs », a avancé l’ancien président de la République Michel Martelly, lors de son passage à l’émission « One & only » dirigée par le présentateur Calvin Hughes sur la chaine d’informations WPLG Local 10, 13 janvier dernier.

Dans un court reportage d’une minute 37 secondes, l’ex-chef d’Etat s’en est pris à l’actuel locataire de la Maison blanche, Donald Trump, après que ce dernier ait débité des insanités à l’égard d’Haïti, Salvador et les 54 pays africains.

« Il n’est jamais allé en Haïti, je suis sûr qu’il n’a jamais eu des amis haïtiens. Qu’est-ce qu’il pourrait savoir d’Haïti? », lance Martelly. « Ceux qui ont déjà visité Haïti connaissent notre trésor, notre soleil, nos belles côtes, etc. » continue-t-il dans un même élan panégyrique.

Par précaution, Michel Martelly a pris le temps d’inscrire sur le registre du doute les propos de Trump relayés dans les médias américains. À ce titre, rappelons qu’il ne fait pas cavalier seul puisque, lundi 15 janvier à Jérémie, le Premier ministre haïtien Jack Guy Lafontant a aussi mis en avant un réflexe dubitatif : « on ne sait pas s'il a prononcé ça parce qu’il a apporté démenti formel. Si c’est avéré, ce serait regrettable », affirmait le PM.

Même ordre d’idées. Martelly soutient de pied ferme que : « s’il les a vraiment avancés [ces insultes], je pense que c’est déshonorant pour l’institution de la présidence et pour lui-même ». « Je ne peux pas imaginer comment quelqu’un arrive à penser comme cela ». « Etre président et parler ainsi des autres pays, cela ne fait aucun sens ».

Ayant foi dans la capacité invincible de ses compatriotes, l’ancien chef d’Etat qui a repris, depuis, sa petite veste de chanteur, pense qu’à travers le monde les Haïtiens n’ont encore rien à prouver à quiconque. « Nous sommes un peuple fier », conclut-il.

Toutefois, il convient de souligner que Michel Martelly est souvent rappelé à l'ordre pour ses diatribes répétitives notamment envers des journalistes et ses opposants politiques. Dans une récente interview, il avoue être dans l'incapacité de faire profil bas dans le but de faire plaisir à quiconque.