Jeudi 12 Décembre, 2019

Manno Beats: "Avec peu de moyens, j'ai réussi"

Emmanuel Pierre (Manno Beats) récent récipiendaires de deux prix au "All Africa Music Awards" au Nigéria

Crédit photo: Luckenson Jean

Emmanuel Pierre (Manno Beats) récent récipiendaires de deux prix au "All Africa Music Awards" au Nigéria Crédit photo: Luckenson Jean

Emmanuel Pierre dit Manno Beat, doublement champion aux All African Music Awards (AFRIMA) 2019, a été reçu avec les honneurs ce lundi à l'aéroport international Toussaint Louverture, à Port-au-Prince.

Après ses deux victoire en terre nigérienne, Manno Beats a foulé le territoire haïtien ce lundi 2 décembre. Il a été accueilli au salon diplomatique de l'aéroport Toussaint Louverture. Accompagné des membres de son staff, et de sa mère, c'est un Emmanuel reconnaissant qui s'est exprimé en présence de la presse ce matin.

Armé de l'un de ses trophées, Manno Beats a tenu à raconter à son auditoire les péripéties par lesquelles il est passé pour arriver à bout de son objectif qui était de se rendre au Nigéria et recevoir ces trophées. "C'est sans rancune que je reviens au pays avec ces prix, bien que je n'aie reçu aucune aide de la part du ministère de la Culture" confie tout sourire Manno, qui exhorte les responsables d'être plus attentifs aux demandes des artistes et tous ceux qui vont, d'une manière ou d'une autre représenter le pays ailleurs.

 

Manno Beats de son vrai nom Emmanuel Pierre a été sacré champion dans deux catégories des All African Music Awards 2019, quelques semaines après y avoir été nominé. Son morceau "Akouna" lui a valu en effet les titres "Best African Act in the diaspora" et le "Best Artist in African Electro". Mais l'artiste n'en a apporté qu'un sur cette terre qui l'a vu naître.

"L'union est une valeur que je cultive fort longtemps. C'est pourquoi j'ai décidé de laisser un des trophées à Afrotonix qui repart célébrer dans son pays d'origine le Tchad et qui reviendra avec le bijou dans le courant du mois de décembre pour me le rapporter. Ensemble, nous irons célébrer cette fois la victoire en terre tchadienne" épilogue Manno Beats.

Le jeune capois a misé sur ses talents et son excellence, et a dûment été récompensé. Alors que le ministère de la Culture avait boudé la demande d'aide du beatmaker, l'artiste n'est pas revenu bredouille de sa mission et ne tient pas rigueur à ceux qui ont refusé de le supporter. Il avoue toutefois qu'il a failli perdre cette opportunité. "Si m te on moun san okenn posibilite, m pa t ap pran pri sa yo jodi a". 

 

Sur son tube Akouna, dans un souci de re connecter Haïti à l'Afrique, le membre du groupe Chalè avait pris à ses côtés le Tchadien Afrotonix et Vox Sambou, d'origine limbéenne. Le produit a su atterrer les membres du jury des AFRIMA qui avaient le dernier mot, à côté des votes du public qui comptaient pour 50% de la décision finale.

Hésitation, peur et stupéfaction ont tour à tour accompagné Manno le jour-j. "Le plus improbable était que je puisse être élu pour la catégorie "Best Artist in African Electro" affirme Manno, surpris lors qu'il a été appelé pour recevoir cette distinction. "Aujourd'hui nous avons prouvé que nous avons du talent" se vante Manno qui comptait parmi ses concurrents Aya Nakamura, Maître Gims, Black coffee, David Ghetta, Mister Izi et bien d'autres artistes du même gabarit.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :