Lundi 24 Septembre, 2018

Manifestation prévue contre la présence illégale des haïtiens en RD

Photo: Diario Libre

Photo: Diario Libre

Certains citoyens dominicains décident de barrer la route à la présence grandissante des Haïtiens sans-papiers en République Dominicaine qui, selon eux, est devenue inquiétante. Par conséquent, un journal dominicain rapporte que ces citoyens préparent une marche pour ce 27 février devant le Congrès dominicain pour traduire leur mécontentement.

En effet, ils assimilent le fait que leurs compatriotes ne peuvent plus recevoir convenablement les services de santé et d’éducation au flux élevé de migrants haïtiens. « Un coup bien monté par des organisations internationales », prétendent-ils.

Un homme de média, Many Solano (producteur de télévision) et un général dominicain à la retraite, Juan Tomás Taveras sont les deux chefs de file de ce mouvement anti-haïtien clamant que la présence massive d'Haïtiens illégaux représente un danger pour les citoyens dominicains. Pour eux, cette "invasion pacifique" met en péril la souveraineté du peuple dominicain.

Many Solano croit que le nombre d’haïtiens qui fréquentent les rues font peur aux dominicains. Il estime que les haïtiens illégaux jouissent de beaucoup trop de privilèges, selon ses propos, relayés par le journal dominicain.

« Nous ne pouvons pas vivre dans un pays où l'étranger a plus de droits que nous en tant que dominicains, dans notre propre pays, c'est impossible », martèle-t-il.  Le droit à la vie est le seul, rajoute-t-il, qu’un haïtien sans-papiers devrait posséder en République Dominicaine.