Jeudi 21 Mars, 2019

Maladie cardiovasculaire : un lien avec la capacité à faire des pompes

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'école de santé publique Harvard T.H. Chan School of Public Health a comparé la santé cardiaque de pompiers masculins sur une période de 10 ans. Ceux qui pouvaient faire plus de 40 pompes, lors d’un test chronométrique durant un examen préliminaire, étaient 96 % moins susceptibles d’avoir développé un problème cardiovasculaire par rapport à ceux qui ne pouvaient pas faire plus de 10 pompes, selon le rapport publié vendredi en la revue médicale JAMA Network Open. 

Selon l'American Heart Association, près de la moitié des adultes américains sont aux prises avec une forme de maladie cardiovasculaire en 2016. Les auteurs de l'étude estiment que les pompes peuvent être un moyen facile de tester le risque de maladie cardiovasculaire chez les hommes.

« Nos résultats prouvent que la capacité de faire des pompes pourrait être une méthode facile et gratuite pour aider à évaluer le risque de maladie cardiovasculaire dans presque tous les milieux », a déclaré le premier auteur de l'étude, Justin Yang, rajoutant que : « De manière surprenante, la capacité de soulèvement était plus fortement associée au risque de maladie cardiovasculaire que les résultats des tests sous-maximaux sur tapis roulant. »

Toutefois, l’on relate que les recherches seront approfondies avant de pouvoir généraliser les résultats à d'autres groupes, tels que les femmes, les personnes âgées et les moins actives.

 

 

*Sources combinées  

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :