Vendredi 19 Juillet, 2019

Connaissez-vous l'histoire de la « gourde », la monnaie haïtienne ?

Découvrez l'histoire de la gourde, la monnaie locale./Photo: Loop Haiti-archives.

Découvrez l'histoire de la gourde, la monnaie locale./Photo: Loop Haiti-archives.

Gourde, Piastre, Zòrèy bourik... notre monnaie locale a connu des noms et des mauvais temps. Elle a aussi subi, de janvier à juin 2019, une chute de 23% et elle continue d’être talonnée par le dollar américain. Laissez-nous vous faire une rapide historique de la gourde et vous parler de l’origine de son nom.

Dotée du code ISO 4217 HTG et dérivée du mot espagnol « gordo » (faisant référence à la monnaie d’échange acceptée dans les colonies françaises des Antilles du 18e siècle et du début du 19e), la gourde, selon la constitution haïtienne de 1987, est l’unité monétaire nationale d’Haïti et se divise en centimes (1 gourde = 100 centimes). Elle est encore plus connue sous l’appellation de « piastre », largement utilisée en milieu rural par la masse paysanne.

La gourde était considérée, à l’époque coloniale, comme la monnaie de référence. Presque comme le dollar américain aujourd’hui. La première pièce de monnaie qu’a connue Haïti est celle de 100 centimes sous Henri Christophe, président en 1807.

En 1813, Alexandre Pétion alla lui-même créer les billets de caisse. Ce sont les premiers billets de banque haïtiens émis et pas même un seul exemplaire n’a malheureusement été retrouvé, a affirmé Arielle Célestin, technicienne de la monnaie au musée numismatique de la Banque de la République d’Haïti (BRH).

Lectures conseillées : « Guide de numismatique haïtienne : les monnaies métalliques », Joseph Guerdy Lissade.

Il faut attendre Jean Pierre Boyer et la loi du 16 avril 1827 pour avoir les premiers papiers (monnaie) émis officiellement par un gouvernement et circulant sous les dénominations d’une (1) gourde, de deux (2), de quatre (4), de huit (8), de dix (10), seize (16) et vingt-cinq (25) gourdes. Cependant, le papier monnaie n’avait quasiment aucune valeur aux yeux de la grande majorité de la population et les Haïtiens avaient préféré les pièces de monnaie aux billets de banques.

Pour plusieurs raisons dont deux principales : un manque d’intérêt des Haïtiens pour ces billets qui s’expliquerait par la concurrence déloyale d’autres monnaies comme le peso mexicain ou le dollar américain (1$= 5 HTG, tel était le taux fixé jusqu’en 1969). Et la population s’était plutôt sentie confortable avec la circulation des pièces de monnaie.

La deuxième raison s’explique surtout par la circulation (au cours du 19e siècle) de fausse monnaie sur le marché, facilement reproductible suivant le modèle de celle dite officielle. Or, à cette époque, les éléments de sécurité comme les hologrammes ou les filigranes n’existaient pas encore, a précisé Mme Celestin. Ce qui n’empêchera pas d’autres gouvernements de sortir différentes nominations jusqu’à la création du papier de 100 HTG.

Tous ces billets vont être mis en circulation pendant très longtemps, sauf celui de 20 gourdes qui disparait à la fin de l’occupation américaine pour ne revenir qu’en 2001 avec le billet à l’effigie de Toussaint Louverture.

Un changement important allait, rappelons-le, s’opérer dans l’histoire de la numismatique haïtienne : le remplacement, en 1995, des billets d’une  (1) gourde, de deux (2) HTG… par des pièces métalliques octogonales rebaptisées « adoken » par la population. Entre les années 1980 et 2000, de nombreux autres billets allaient être aussi émis dont les 250 HTG (1987) et 500 HTG (2004).

Enfin, le 25 août 2005, lors d’un cocktail organisé à l’hôtel Le Ritz, à Pétion-Ville, la Banque centrale avait présenté le nouveau billet de 1, 000 HTG à l’effigie de l’ancien président Florvil Hyppolite. « Le plus gros billet jamais mis en circulation en Haïti », a indiqué Arielle Célestin, en fin d'une capsule disponible sur le site de la BRH.

 

Source consultée : Haïti Référence et Le Nouvelliste.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :