Vendredi 25 Septembre, 2020

M22: «Moreno n’a aucun droit de s’immiscer dans les affaires d’Haïti»

Photo prise à la manifestation de l'opposition le 13 septembre dernier. Crédit : Estaïlove St-Val/LoopHaiti

Photo prise à la manifestation de l'opposition le 13 septembre dernier. Crédit : Estaïlove St-Val/LoopHaiti

Sauf surprises, une manifestation a 8 branches des membres de l’opposition doit envahir les rues de la zone métropolitaine ce mardi 24 octobre. L’opération ? « Deboulonnen Jovenel ». En somme, des mouvements de protestation commencées contre le budget mais qui aujourd’hui exigent le départ du de l’élu du PHTK, Jovenel Moise.

Plusieurs organisations sociales regroupés au sein du M-22 (mouvement 22 janvier) donnent leur blanc-seing à ces mobilisations. Entre autres, le Mouvement de liberté, d’égalité des Haïtiens pour la fraternité (Moleghaf), le Mouvman demokratik popilè (MODEP), la Coordination nationale des ouvriers haïtiens (Cnoha), l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH)…

Dans une note de presse, ils invitent le peuple à « continue[r] de se mobiliser contre l’impopulaire budget 2017-2018. « Les autres secteurs du pays [sont conviés] à prendre part à cette manifestation anti-gouvernementale. »

Le M-22 dénonce des institutions internationales comme le Fonds monétaire international (Fmi), l’Organisation mondiale du commerce (OMC), les Banques mondiale (BM) et interaméricaine de développement (BID) qui veulent obliger la population à accepter la loi des finances controversée.

Ils sont particulièrement remontés contre l’invitation à monter à bord de la caravane de Jovenel Moise lancée par le président de la BID, Luis Alberto Moreno à l’opposition. « Moreno n’a aucun droit de s’immiscer dans les affaires d’Haïti » écrit le M-22.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :